Les Bleus ont fait exploser les Tchèques

Crédit photo : FIBA

Pour leur premier match du deuxième tour des qualifications à la Coupe du Monde 2023, l'équipe de France masculine a terrassé la Tchéquie ce mercredi soir à Bercy (95-60). Alors qu'il y avait 42 partout à l'entame de la 23e minute, les Bleus ont fait exploser leur adversaire par la suite.

L’équipe de France masculine s’est nettement imposée contre la République tchèque ce mercredi soir à Bercy devant 14 200 spectateurs. Les Bleus l’ont emporté 95 à 60 dans le premier match du deuxième tour des qualifications à la Coupe du Monde 2023.

Vincent Collet agacé par la production en première mi-temps

Si l’écart final est important (+35), il a été créé à partir de la 23e minute. En effet, les deux équipes étaient alors à égalité (42-42). « En première mi-temps, on n’a pas fait ce qu’il fallait, a regretté le sélectionneur Vincent Collet au micro de beIN Sports après la rencontre. On était impatient en attaque, imprécis et maladroits« , a-t-il précisé. « Défensivement, on était trop bas, il y avait un manque de communication, a-t-il ajouté. On s’est prendre de nombreuses fois en allant à deux sur un joueur et en laissant d’autres ouverts« . Evidemment, dans une victoire de cette ampleur, tout ne peut être à jeter. « Fort heureusement, on a corrigé le tir, a positivé le technicien normand. On a vu qu’on avait une vraie capacité de réaction, donc ça c’est important. »  L’intensité retrouvée, les tricolores ont fait craquer Jan Vesely (4 points à 2/5 aux tirs, 5 rebonds et 7 passes décisives en 27 minutes) & co.

Terry Tarpey se met encore en valeur

De leur entame de match raté (2-10 après 2 minutes, 18-27 à la fin du premier quart-temps puis encore 25-37 à la 17e), ils se sont servis pour faire exactement le contraire : défendre et courir. Et si Rudy Gobert (14 points à 7/10 aux tirs, 7 rebonds et 2 contres pour 20 d’évaluation en 19 minutes) a interrompu la partie en cassant un panier, les tricolores ont poursuivi sur leur lancée de la fin de première mi-temps (38-42) pour passer devant et s’envoler. De quoi permettre à de nombreux joueurs de se mettre en évidence. Notamment Terry Tarpey (3 rebonds, 3 interceptions et 3 contres en 14 minutes) qui a intégré le cinq à l’entame de la deuxième mi-temps. Sur le troisième quart-temps, l’ailier du Mans a notamment signé 3 contres ! « Il a complètement compris son rôle« , a noté Vincent Collet, qui envisage de modifier le cinq de départ « qui ne fonctionne pas bien ensemble« . « On a des largesses défensives et offensivement on est très impatient« , admet le coach des Metropolitans 92. Si Evan Fournier a peiné à trouver la mire (7 point à 3/13 aux tirs), Timothé Luwawu-Cabarrot n’a presque rien manqué (7/8). De quoi signer son record de points (16) en sélection et finir meilleur marqueur de la partie avec Guerschon Yabusele (5/9 aux tirs et 5 rebonds en 20 minutes). Elie Okobo s’est également illustré (10 points à 3/3, 4 rebonds, 4 passes décisives, 3 interceptions et 2 balles perdues pour 18 d’évaluation en 19 minutes).

Ambitieux, Vincent Collet l’est. Et pour avoir un résultat à l’EuroBasket, il compte sur une prise de conscience de la part de son groupe. « Si on sort ce (mercredi) soir seulement en pensant qu’on a gagné de 30 points, on ferait une grave erreur, rabâche Vincent Collet. Parce que la première mi-temps c’était aussi nous et il faudra faire beaucoup mieux pour espérer quelque chose à l’Euro. » Reste à savoir si ce message sera bien pris en compte samedi en Bosnie-Herzégovine pour le prochain match de qualification à la Coupe du Monde 2023.

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires