À 0-3, Le Portel ne s’affole pas : « Ce n’est pas la crise »

Crédit photo : Pauline Ledez

Défait hier soir chez les Metropolitans 92 (92-82), l’ESSM Le Portel d’Éric Girard a enregistré une troisième défaite consécutive en Betclic ÉLITE.

En déplacement chez les Metropolitans 92 ce vendredi, Le Portel s’est incliné sur le score de 82 à 92. Malgré un gros combat et une volonté de bien faire, les hommes d’Eric Girard n’ont jamais su inverser la tendance et n’ont pas pu répondre à l’intérieur en étant privé de son meilleur marqueur Emmanuel Nzekwesi.

« On s’est fait exploser à l’intérieur », a déploré Éric Girard en conférence de presse. « On essaye de changer de défense et de trouver des solutions. Nous avons des jeunes motivés mais qui n’ont pas le même niveau que les jeunes d’en-face et ils doivent apprendre. Il nous manque des joueurs majeurs et certains n’ont pas trouvé le rythme du début de saison. On sait très bien qu’au Portel, on ne peut pas gagner un match à 90 points et encore plus à l’extérieur. On se bat, c’est notre ADN, on ne lâche pas mais en face il y a de vrais joueurs, de haut niveau et comme contre Bourg la semaine passée, ça fait la différence. Il faut qu’on apprenne mais vite car en attendant le championnat avance. »

À 3-0, le torchon pourrait brûler du côté du club stelliste mais il est plus question de progresser et de travailler plutôt que de céder à la panique. Une situation qu’a commenté le technicien du club nordiste et dont il ne s’affole pas.

Heureusement que quand on perd contre Dijon, Levallois et Bourg à la maison de 2 points, il n’y a pas la crise. L’équipe n’a pas spécialement beaucoup d’expérience à part (Charles Noé) Abouo, (Benoit) Mangin et moi. Il n’y a pas de crise mais bien évidemment si on avait gagné contre Bourg la semaine dernière, ça aurait été parfait et ça nous donnait même un joker. On était jusqu’à ce soir ex-aequo avec Villeurbanne et Strasbourg. Donc si c’est la crise chez nous, la maison brûle dans les autres clubs. Tant qu’on progresse et qu’on garde cette ADN, on y arrivera et on continue d’apprendre sur ce type de match. C’est important. » 

Lors de la prochaine journée, Le Portel recevra le champion de France l’ASVEL, qui est actuellement à deux défaites en Betclic ÉLITE – en attendant le résultat du match face à la JL Bourg – et qui a été surpris la semaine dernière par le promu, l’ADA Blois.

Propos recueillis à Levallois-Perret,

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires