Ali Bouziane favori pour la succession de Sylvain Delorme à Angers ?

Pendant que Sylvain Delorme se rapproche inéluctablement de Rouen, Angers planche sur la recherche de son successeur. Interrogé par Le Courrier de l’Ouest, le président Thierry Boisseau a indiqué que son club aimerait pouvoir annoncer le nom de l’heureux élu d’ici la fin de semaine ou le début de semaine prochaine.

De fait, l’EAB a bien avancé sur sa recherche. Trois coachs ont été reçus en entretien par la direction et, parmi eux, Ali Bouziane (45 ans) fait office de favori selon Le Courrier de l’Ouest.

À créditer d’une belle saison avec les Espoirs de Chalon-sur-Saône (2e du Groupe A), le Franco-Algérien s’apprête à quitter le centre de formation du club bourguignon. Propulsé entraîneur de l’Élan à la même époque l’an dernier afin de remplacer Julien Espinosa pour une mission sauvetage, qui s’est soldée par un échec, il ne cachait pas son ambition de retrouver un banc professionnel depuis cet intermède de 11 rencontres.

« Est-ce que j’ai digéré la descente ? Non, je ne pense pas être passé à autre chose », nous disait-il dans une interview en mars. Mais cela va me servir comme moteur, car c’était une très bonne expérience, même si elle a été usante. Usante car on a eu très peu de temps et c’était une mission avec beaucoup de responsabilités. Malgré tout, c’était l’opportunité pour moi de rentrer dans le grand bain, et je remercie énormément le club de m’avoir fait confiance. C’est une des raisons pour laquelle je n’ai pas digéré : on m’a donné cette confiance, et je n’ai pas réussi à accomplir la mission. […] J’ai envie de passer à autre chose et de sortir d’une certaine zone de confort, j’ai l’impression que je suis rentré dans une routine qui me dérange énormément. Depuis mon expérience avec les pros la saison dernière, je sens que mon moteur est au ralenti. Je veux chercher et trouver de nouvelles opportunités, avec une équipe professionnelle. Je veux changer d’approche, être moins dans la formation et plus dans le management de joueurs. »

Sept ans après la saison catastrophique d’Angers en Pro B (4v-30d), pérenniser le club de l’Anjou en LNB serait un joli défi pour une vraie première expérience professionnelle.

par

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires