Après un début de match raté, Monaco renverse l’Olympiakos

Crédit photo : Sébastien Grasset

Inexistante dans le premier quart-temps, l’AS Monaco a renversé la vapeur pour s’offrir l’Olympiakos pour la deuxième fois cette saison en EuroLeague. Portés par un Mike James (19 points) impérial en seconde période ainsi qu’un excellent duo Alpha Diallo (16 points) - Yoan Makoundou, la Roca Team renoue avec la victoire sur la scène européenne.

Au terme d’une incroyable lutte, l’AS Monaco l’a emporté ce mardi soir face à l’Olympiakos. Depuis qu’ils se sont rencontré en quart de finale la saison dernière, les matchs entre la Roca Team et l’Olympiakos ont toujours eu quelque chose en plus. Une atmosphère électrique où tout peut se passer. Ce mardi soir à Gaston Médecin, les deux équipes ont encore livré un beau combat.

Dépassés durant les dix premières minutes, les Monégasques pouvaient laisser transparaître que la soirée allait être longue avec Mike James et Elie Okobo en travers. Il n’en fut rien. Le premier auteur d’un premier quart-temps invraisemblable (0 point à 0/4 aux tirs, 3 pertes de balles et -10 d’évaluation) a finalement pris les choses en main et a porté la Roca Team sur le reste de la partie (19 points à 7/18 aux tirs, 5 rebonds, 3 passes mais tout de même 7 ballons perdus). Le second était un peu plus en retrait au scoring (6 points) mais a fait jouer ses coéquipiers (6 rebonds et 7 passes décisives) et a su sonner la révolte en compagnie du meneur US, qui claquait trois paniers primés dans le second quart-temps pour amorcer le come-back de Monaco (19-27, 15’ puis 31-34, 20’).

Yoan Makoundou : A star is born 

Yoan Makoundou AS Monaco 22-23
Yoan Makoundou a signé son acte de naissance en EuroLeague ce mardi soir face à l’Olympiakos. (Photo : Sébastien Grasset)

La Roca Team enfin revenue dans le droit chemin, Yoan Makoundou a saisi sa chance après la mise à l’écart d’Adrien Moerman. L’ancien choletais n’avait joué que 3 minutes dans la compétition jusqu’ici et a ébloui Gaston Médecin de son talent avec une claquette dunk (43-39, 26’) et un contre d’anthologie sur Shaquille Mckissic ainsi un panier à 3-points important dans le corner dans le money-time (59-53, 38’). Au total, il a compilé 9 points (3/5 aux tirs), 6 rebonds et 1 contre en 20 minutes de jeu et a pesé sur la rencontre pour sa vraie première en EuroLeague en s’appuyant sur sa taille, son énergie et son physique. Dans les derniers instants, alors que le club hellène était revenu à hauteur (59-59, 39e), Mike James a repris les choses en main et a inscrit un floater crucial (61-59, 40e) puis d’un dunk juste avant le buzzer pour sceller l’affaire (64-60) et permettre à la Roca Team de s’offrir son bourreau des quarts de finale de 2022 pour la deuxième fois cette saison en EuroLeague.

Grâce à sa victoire en Grèce au début de la saison (81-76), l’ASM se maintient en tête de classement général en compagnie du Real Madrid (12 victoires – 6 défaites) et possède deux victoires d’avance sur l’Olympiakos (11-5), co-leader avant le coup d’envoi et désormais dauphin des Monégasques.

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires