« C’est juste de la folie » : la vive émotion de Céline Dumerc (Basket Landes) après le titre en Coupe de France

Julie Barennes (coach de Basket Landes) : « Je suis un peu triste car je n’ai toujours pas de bière (elle éclate de rires). C’est dur quand on est acteur sur le terrain de savourer mais c’était un beau match. Et je me disais : « même si on perd, on aura bien joué ». Quand on voit près de 1000 personnes qui viennent nous supporter, c’est magique. Mon père n’est pas venu à Paris depuis que j’ai quitté l’INSEP il y a 20 ans et il était là. On dit souvent qu’on fait du basket pour les titres mais je joue pour les émotions. »

LIRE AUSSI. En double prolongation, Basket Landes s’offre sa première Coupe de France contre Bourges

« C’est plus qu’un titre, je n’ai les mots »

Céline Dumerc (meneuse de Basket Landes) : « L’ambiance ? De la folie ! En lui-même, le match de basket était déjà fou, on a l’impression qu’il n’allait jamais se finir. Je suis tellement fière de faire partie de ce club là depuis six ans. C’est plus qu’un titre, je n’ai les mots, c’est juste de la folie de vivre dans un tel environnement. Depuis que j’ai mis les pieds à Basket Landes, ça ne parlait que de la Coupe de France. (À propos de la saison prochaine ?) On verra ! »

Olivier Lafargue (coach du Tango Bourges Basket) : «On s’est joué 4 fois avec Basket Landes et on sait que ce sont des matches toujours complexes. On n’entame pas très bien la rencontre mais on n’a jamais lâché. À chaque fois qu’il y a eu un écart, on est toujours revenu. L’histoire de ce match, ce sont les ascenseurs émotionnels. Ça fait partie du basket : c’est beau. On a fait une belle promotion du basket féminin.

« Cette défaite va nous aider »

Tout le monde est déçu de cette fin mais on a montré du caractère et du cœur. Après le titre en EuroCup, on n’était pas les meilleurs du monde et là on n’est pas des charlots. Ça fait mal mais ça va nous donner de la force pour la suite. »

LIRE AUSSI. Du jamais vu depuis 1975 : les U18 de l’USO réalisent le triplé en Coupe de France contre l’ASVEL

Laëtitia Guapo (arrière du Tango Bourges Basket) : « Je ne sais pas quoi dire, on est hyper déçu de la défaite mais je suis fière de notre équipe. On est allé chercher deux prolongations, alors que Basket Landes gagne la plupart des quart-temps. Ça a été chaud, on voit qu’on a des ressources et je suis sûre que cette défaite va nous aider. » 

Recueilli à l’Accor Arena,

par

Qui a écrit ce papier ?

Théo Quintard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires