C’est le Jour J pour l’AS Monaco, qui reçoit le Panathinaikos à 19h

C’est jour de match pour l’AS Monaco. Et pas n’importe quel match. La Roca Team va jouer le premier match d’EuroLeague de son histoire. Elle reçoit le Panathinaikos Athènes à 19 heures. Avec son budget démentiel pour une formation du championnat de France (14 millions d’euros), une masse salariale près de deux fois supérieure à celle de son rival, l’ASVEL, le club de la principauté a fait en sorte de réussir son entrée dans la compétition, avec l’espoir d’accrocher un top 8 qui leur permettrait de rester à ce niveau, au moins une année de plus.

Outre Mike James, Will Thomas ou Brock Motum, les signatures de Donatas Motiejunas et Léo Westermann ont fait du bruit. L’intérieur lituanien, qui découvre la vie sur le Rocher, attend avec impatience cette première sortie officielle. « Face au Panathinaikos, on veut rendre toute le peuple monégasque fier de cette Roca Team, annonce-t-il. Il y a une grande excitation qui nous entoure avant cette première à la maison. »

Si Monaco est novice dans la compétition, ce n’est pas le cas de son adversaire du jour.

« Le Pana est une équipe qu’on ne présente plus, poursuit Donatas Motiejunas. C’est un habitué de la compétition et de ces joutes européennes à haut niveau. C’est un club avec de nombreux titres, très fort, et ce match représentera un véritable combat pour nous. L’Euroleague c’est rugueux, compétitif, solide et très physique. Les meilleures équipes y sont, et ce ne sera pas facile. Il y aura de nombreux obstacles devant nous. Mais c’est ce qui nous anime, cette envie de les franchir et d’aller le plus loin possible. »

« Nous devons passer un énorme step »

Si Motiejunas n’a que rapidement goûté à l’EuroLeague en début de carrière, Léo Westermann connaît lui très bien ce niveau.

« Tout va changer, sur et en dehors du terrain, explique-t-il à Monaco Matin. Nous, en tant que joueurs, nous devons passer un énorme step. L’intensité la discipline, la tactique, le talent, c’est un tout autre monde qui s’ouvre à nous. Monaco a fait beaucoup d’effort cet été pour s’offrir une équipe très compétitive. Avec un mélange de joueurs confirmés et d’insouciance, des joueurs qui n’ont jamais participé à cette EuroLeague. »

Outre les efforts sur le terrain, la principauté a engagé de gros travaux afin de pouvoir jouer ses rencontres prévues à domicile à la salle Gaston Médecin. Avec 3 millions d’euros investis par le gouvernement, le cap des 4 000 places atteints, l’EuroLeague a accordé une dérogation à l’ASM qui espère faire encore progresser sa capacité d’accueil en 2022 avec de nouveaux travaux. Mais d’ici là, une riche saison 2021-2022 se sera déroulée. Et elle commence ce jeudi soir. A noter qu’elle ne sera pas diffusée en France, hormis sur le service OTT de l’EuroLeague, mais sur la chaîne Monaco Info. David Cozette et Ali Traoré assureront les commentaires.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires