Gravelines-Dunkerque écarte J.D. Jackson et fait venir Laurent Legname

Crédit photo : Sébastien Grasset

Le BCM Gravelines-Dunkerque a décidé de retirer John David Jackson de son poste d'entraîneur de l'équipe professionnelle. C'est Laurent Legname qui lui succède.

Suite à son élimination en 1/16e de finale de la Coupe de France, John David Jackson avait exigé du changement dans l’effectif du BCM Gravelines-Dunkerque face à l’attitude de certains joueurs cadres. Du changement il y a eu ce jeudi, mais au poste de coach de l’équipe première. Le technicien franco-canadien a été écarté de ses fonctions, payant ainsi le début de saison raté des Maritimes, 14e de Betclic ELITE avec 6 défaites en 9 matches. Pour lui succéder, c’est Laurent Legname, un ami du directeur sportif Olivier Bourgain, qui a été choisi selon La Voix du Nord. L’ancien coach de Hyères-Toulon et Dijon était sans club depuis son départ de Bourg-en-Bresse en fin de saison dernière, un club burgien qu’il retrouvera d’ailleurs d’ici trois semaines.

Rebâtir la défense maritime

Le Varois, qui occupait dernièrement un rôle apprécié de consultant pour Skweek, devra vite permettre au BCM de passer un cap défensivement. Dernièrement, le BCM a affiché ses errances de ce côté du terrain, que ce soit face à Blois avant la trêve internationale (défaite 101-88 à domicile), à Pau samedi dernier (défaite 91-80) ou encore face à Roanne ce mercredi (défaite 86-76 à domicile). Après avoir amélioré l’effectif avec l’arrivée de Mehdy Ngouama mi-octobre, les dirigeants ont donc fait le choix de faire changer d’entraîneur pour la cinquième fois en trois ans et demi. J.D. Jackson était en effet arrivé au club en mars 2021 pour succéder à Serge Crevecoeur. L’ancien coach du Mans et de l’ASVEL n’est pas parvenu à ramener Gravelines-Dunkerque dans le top 8 de Betclic ELITE, l’objectif espéré après six saisons sans playoffs.

De multiples erreurs de casting

Il faut dire que le BCM s’est régulièrement trompé dans le choix de ses joueurs cadres. Cette année, le club a utilisé ses deux plus grosses enveloppes budgétaires pour signer deux anciens joueurs EuroLeague, D.J. Seeley et JaJuan Johnson. Le premier est certes doté d’un gros C.V. mais il n’a jamais brillé dans le rôle de leader. Après 9 matches, cet arrière tourne à 10,1 d’évaluation. Quant à JaJuan Johnson, il score (14,1 points en moins de 24 minutes) mais n’est pas le combat (4 rebonds en moyenne) requis pour s’imposer dans le championnat de France. Ce qui fait défaut à d’autres joueurs censés être importants, comme Justin Robinson. C’est ce qu’avait fustigé John David Jackson mercredi, en colère au micro de La Voix du Nord après la défaite.

« Regardez nos joueurs cadres. Seeley, Robinson, Johnson et Morency, notre capitaine, tous titulaires… Tous les autres étaient dans l’intensité, la bagarre, la qualité de jeu. Ils n’ont jamais abdiqué. Si nos joueurs majeurs ne sont pas juste dans une mauvaise journée, mais complètement aux abonnés absents, très franchement, on n’ira nulle part. D’habitude, je prends sur moi, je protège mes joueurs, mais je suis dégoûté sur leur intensité, leur engagement. »

Laurent Legname, réputé pour son exigence défensive, parviendra-t-il à collaborer avec ces éléments ? Ou le BCM, qui va devoir payer le contrat de J.D. Jackson en plus de celui de Laurent Legname, devra-t-il passer à la caisse pour les remplacer ? C’est tout le boulot qui attend Olivier Bourgain, le directeur sportif, et ses dirigeants, à deux jours d’un déplacement difficile à Cholet.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires