Isabelle Yacoubou de retour à Tarbes : « Je n’avais pas du tout envisagé de revenir »

Crédit photo : EuroCup Women's

Après une dernière saison à Bourges qui s’est terminée en apothéose avec la victoire en EuroCup et le titre de championne de France, Isabelle Yacoubou a décidé de revenir à Tarbes, le club de ses débuts pour une dernière saison avant de raccrocher.

Douze ans après son départ, Isabelle Yacoubou (1,90 m, 36 ans) est de retour à Tarbes après trois ans passés à Bourges. Lancé au niveau professionnel par François Gomez au TGB où elle a ensuite gagné un titre de championne de France 2010, la Franco-Béninoise a presque tout raflé partout où elle est passée, que ce soit en club ou avec l’équipe de France. Elle dispose désormais d’un joli palmarès.

Engagée avec le TGB pour les deux prochaines saisons, elle n’est « pas à la retraite » et compte apporter son expérience auprès des jeunes joueuses et redonner à un club qui lui a tant donné. Pourtant, son retour à Tarbes n’était pas une évidence assure-t-elle dans La Semaine des Pyrénées.

« Je suis arrivée au bout de mes trois années de contrat à Bourges et je n’avais pas de projet avec eux pour la suite. Forcément, d’autres clubs qui jouent le titre étaient intéressés par ma venue. Je n’avais pas du tout envisagé de revenir à Tarbes… Il faut se souvenir que le club n’est pas passé loin de la relégation en Ligue 2 féminine cette année. Quand je suis venue jouer ici avec Bourges, un hommage m’a été rendu et François (Ndlr : Gomez, le coach du TGB) m’a fait part de sa vision et de sa volonté de me faire revenir. J’avais le choix entre privilégier la performance avec des clubs du haut de tableau ou rentrer dans un processus de transition vers l’après-basket en venant ici… Attention, je ne suis pas en pré-retraite, je suis à temps plein une joueuse de basket ! Mais le projet me permet d’envisager progressivement la suite. »

Si la pivot au physique imposant (1,90 m) est en fin de carrière, elle ne compte pas faire de la figuration même si « les attentes ne sont pas si élevées que dans les gros clubs ». Qu’importe, Isabelle Yacoubou a un mental de gagnante et va encore un fois le démontrer tout au long de la nouvelle saison de LFB qui se profile.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires