Jean-Baptiste Lecrosnier (Nantes) avant d’affronter Blois : « Ce qui se fait de mieux dans le championnat »

Auteur d’un début de saison solide, Nantes est deuxième de Pro B avec 13 journées. Si l’équipe a prouvé sa régularité en se qualifiant également pour la Leaders Cup Pro B, le coach Jean-Baptiste Lecrosnier reste prudent et ne parle pour l’instant que de playoffs. Pas plus.

« L’objectif, c’est se bagarrer pour décrocher une place en playoffs auxquels on n’a pas participé depuis deux saisons, annonce-t-il dans La Nouvelle République. Le but, c’est donc de s’installer durablement dans le haut de tableau. Et c’est un objectif ambitieux car le niveau de la Pro B augmente et la division est encore très dense cette année. Nous n’avons joué pour l’instant que treize matchs dans ce championnat, la route est encore très longue, même si le début est encourageant. »

Vendredi, l’Hermine reçoit le leader du championnat, l’ADA Blois, pour le choc de la 14e journée de Pro B.

« Blois, déjà, c’est ce qui se fait de mieux dans le championnat. L’équipe compte deux défaites. Une assez incroyable d’un point à Gries, sur un coup de sifflet qui a donné deux lancers pour Gries à la toute dernière seconde et dont je crois que les arbitres ont reconnu leur tort. On se rend compte de l’importance des choses quand on voit que cette erreur reconnue a valu une suspension à Mickaël (Hay), et que la deuxième défaite de Blois, c’est justement lors de l’absence de Mickaël à Lille. Blois a aussi remporté certains matchs de justesse, mais c’est une équipe qui est à sa place. Blois a raté les playoffs à deux fois rien lors de sa première année en Pro B, a gagné le championnat il y a deux ans, et a joué les quarts de finale des playoffs l’an dernier… Cette équipe fait partie de ces clubs qui construisent dans la durée. Blois est très rapidement devenu une place forte de la Pro B. On sait qu’on a à affronter un gros du championnat ce vendredi. »

Est-ce que le Nantes Basket Hermine parviendra à stopper la formidable attaque blésoise (86 points par match) ? Est-ce que René Rougeau (21,9 d’évaluation par match) dominera son dauphin au classement de l’évaluation, l’ex-MVP de Pro B (en 2017/18) et meilleur marqueur de la saison actuelle Tyren Johnson (20,7) ? La réponse ce vendredi à partir de 20 heures.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires