La JL Bourg officialise la signature de Frédéric Fauthoux

La JL Bourg a officialisé la signature de Frédéric Fauthoux (49 ans) au poste d’entraîneur pour les deux prochaines saisons. Proche de François Lamy, son ancien agent récemment devenu consultant à la Jeu, le technicien landais était annoncé sur place depuis plusieurs mois déjà. Le club bressan avait beau avoir démenti l’information via Le Progrès, l’arrivée du natif de Saint-Sever ne faisait plus aucun doute.

« J’ai été sensible au grand intérêt que Bourg m’a porté, de la part de Julien Desbottes et Frédéric Sarre, que je connais depuis longtemps, a commenté Frédéric Fauthoux. Je connais très bien François Lamy aussi qui m’a parlé du club en bien. Je voulais retrouver un banc et je voulais retrouver une place en tant que coach principal. Quand je discute avec les dirigeants de Bourg, j’ai l’impression qu’on a des valeurs communes, des valeurs humaines qui me correspondent énormément, j’y suis très attaché. J’ai besoin de vraies relations humaines, je trouve que Bourg a ces mêmes valeurs là et ça a facilité mon choix. »

Après avoir été coach de Levallois de 2015 à 2020, avec notamment une demi-finale de playoffs en 2017, Frédéric Fauthoux a quitté les Metropolitans 92 il y a deux ans pour rejoindre l’ASVEL et y devenir « coach associé » de T.J. Parker. Mais son rôle s’est limité à celui d’un assistant. Il va finalement retrouver un poste d’entraîneur en chef, en espérant relancer sportivement une JL Bourg qui sort d’une saison très difficile sous les ordres de Laurent Legname, coach démis de ses fonctions en fin d’exercice 2021-2022. En premier lieu, il va s’atteler à constituer un effectif compétitif, en compagnie de Frédéric Sarre (directeur du développement sportif), son ancien coach à l’Elan béarnais, et François Lamy.

Déjà six JFL sous contrat

L’ancien international français compte déjà cinq joueurs formés localement sous contrat. Il va pouvoir s’appuyer sur Pierre Pelos (photo ci-dessus), qu’il a déjà entraîné à Pau Nord-Est, remportant notamment le titre de champion de France NM3 en 2013.

« Il nous a coachés pendant deux ans », nous avait raconté le Gersois l’année dernière au cours du récit de son parcours. « Il nous a bien cadrés et énormément aidés. Mais lui aussi était dans l’apprentissage, la découverte de son nouveau métier, alors je pense qu’on l’a bien aidé également. Il me faisait jouer 30 minutes, j’étais sa première option, il y avait pas mal de systèmes pour moi. »

Le septuple champion de France devrait aussi travailler avec le capitaine Maxime Courby, les meneurs Axel Julien et Hugo Benitez, son ancien joueur de Levallois Maxime Roos, ce dernier étant sous contrat jusqu’en 2023, mais aussi Alexandre Chassang, bien qu’il ne dispose d’une option pour s’en aller cet été. Dans son staff ne figurera en revanche pas le kiné Zlatan Hadzismajlovic, en partance pour l’AS Monaco, remplacé par la jeune lituanienne Gintare Katkute.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires