Monaco domine nettement l’ASVEL et vire en tête à la fin de la phase aller

Le choc tant attendu de la Jeep ELITE a tourné en faveur de l’AS Monaco face à l’ASVEL, privé d’Antoine Diot, d’Edwin Jackson et de son coach, Zvezdan Mitrovic.

Les Monégasques peuvent compter sur la forme de Norris Cole dès le début du match pour prendre les devants. Avec une agressivité décuplée des deux côtés du parquets, les hommes de Sasa Obradovic prennent progressivement les devants.

Dee Bost et Norris Cole dans tous les bons coups

L’ex meneur de Miami passe un 2+1 pour son troisième panier du match avant de laisser le soin à Dee Bost d’enchaîner deux lancers et un step-back à 3 points devant Livio Jean-Charles (19-11).

La traction Cole-Bost continue de faire des dégâts. Vient ensuite le tour d’Eric Buckner de briller avec deux dunks consécutifs qui portent la marque à 30-16. Le alley-oop d’Adreian Payne pour Charles Kahudi ne suffit pas à relancer l’Asvel qui voit Dee Bost et Norris Cole (15 de ses 17 points à la pause) enchaîner deux nouveaux paniers à 3 points et offrir jusqu’à 15 longueurs d’avance aux locaux à la mi-temps (41-26).

Les Villeurbannais se lancent dans un retour impossible et parviennent à tenir le coup au retour des vestiaires avec une meilleure intensité défensive. Les hommes de TJ Parker reviennent notamment à -8 grâce aux efforts de Livio Jean-Charles, Adreian Payne et Théo Maledon (53-45). 

Eric Buckner assure le show face à son ancienne équipe

Mais Monaco trouve toujours la solution, à l’image du tandem O’Brien-Yeguete en fin de troisième quart-temps pour répondre à Amine Noua et sa claquette dunk dévastatrice (60-48).

Ismael Bako, Rihards Lomazs et Théo Maledon offrent un dernier sursaut à l’Asvel en début de quatrième quart-temps avant de craquer (61-54). Le tandem Clemmons-Buckner permet à Monaco de finir en trombe, entre les paniers extérieurs du premier et les fracassages de cercle du second. Sur sa lancée, la « Roca Team » termine la rencontre par un 8-0 pour s’imposer par 20 points d’écart (79-59). La lutte pour la première place est désormais relancée.

Les stats du match

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires