Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Saint-Quentin et sa forteresse Pierre-Ratte font tomber Monaco à la dernière seconde !

Betclic ELITE - Après l'ASVEL et la JL Bourg, Saint-Quentin s'offre une grosse cylindrée de plus dans son palais des sports Pierre-Ratte, avec l'AS Monaco (71-69). Dans une rencontre entre équipes diminuées, la combativité du SQBB a fait la différence face aux Monégasques.
Saint-Quentin et sa forteresse Pierre-Ratte font tomber Monaco à la dernière seconde !

Le SQBB a fait tomber un nouveau gros du championnat dans son antre !

Crédit photo : Saint-Quentin Basket-Ball

Saint-Quentin a créé un nouvel exploit dans sa superbe saison de promu en l’ayant emporté face à l’AS Monaco ce samedi (71-69). Galvanisés par une ambiance de feu, les Saint-Quentinois ont eu raison de la Roca Team sur un dernier rebond offensif converti en un panier au buzzer par William Pfister ! Avec cette victoire, le SQBB reste accroché à sa 8e place, synonyme de playoffs.

Point commun de l’ASVEL, la JL Bourg et Monaco ? Avoir mordu la poussière au SQBB

Si Strasbourg s’est offert le scalp du top 3 de la Betclic ELITE, Saint-Quentin n’est pas mal non plus dans son genre, en ayant fait tomber l’ASVEL, la JL Bourg et maintenant Monaco. À chaque fois à Pierre-Ratte ! C’est dans un duel d’équipes à la profondeur de banc affectée (pas de Melvin Ajinça et Mathis Dossou-Yovo côté SQBB ; absences de Mike James, Jordan Loyd et suspensions de Sasa Obradovic et Jaron Blossomgame côté ASM) que Saint-Quentin a triomphé.

Beaucoup plus concerné dès l’entame, Saint-Quentin a plutôt dominé les débats face au leader du championnat. Prenant soin du ballon (10 ballons perdus) et boosté par la bonne première rentrée du jeune Nolan Traoré, le SQBB a compté jusqu’à 14 points d’avance (33-19, 16′). Même en panne d’adresse extérieure (4/24 à 3-points), Monaco a su revenir dans le dernier quart-temps par l’agressivité de ses meneurs du soir, Elie Okobo (19 points) et Matthew Strazel (11 points).

Ce dernier aurait même pu inscrire le panier de la gagne à 12 secondes du terme de la partie, si son pied d’appui n’avait pas glissé au moment de prendre son tir en suspension, lui faisant commettre un marcher (69-69, 39′). Saint-Quentin n’a pas manqué de profiter de ce cadeau, en terrassant Monaco au buzzer, avec William Pfister (10 points) à la réception et la conclusion d’une action initiée par son meneur Lucas Boucaud (9 points et 6 passes décisives).

Nolan Traoré a découvert Pierre-Ratte dans un soir de fête : « Une dinguerie »

Face à Monaco, Saint-Quentin a ainsi réalisé une nouvelle performance pleine de courage, transcendé par son public. Pour son baptême du feu chez les pros, Nolan Traoré (5 points, 4 passes décisives et 3 ballons en 14 minutes de jeu) a donc pu découvrir « la dinguerie » que peut être Pierre-Ratte. « On devait défendre agressivement, ne rien laisser passer, expliquait le petit frère d’Armel au micro de Skweek. C’est ce qu’on a fait et ça a payé ». Une agressivité d’entrée qui a obligé les joueurs de la Principauté à courir après le score. « On tombe contre une équipe de Saint-Quentin qui en veut mais avec le début de match qu’on fait, on se complique les choses », analysait justement le capitaine monégasque Yakuba Ouattara (9 points).

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
jamesnaysmith
On se demande bien quand est-ce que Cornelie et Jaiteh, vont finir par servir à quelque chose... Quand à Okobo, il score, c'est parfait, mais driblailler pendant 20 secondes, n'a jamais bien fait jouer, ni gagner une équipe.
Répondre
(0) J'aime
bobby
C'est tout le problème avec Obradovic, il ne fait définitivement pas confiance à certains joueurs et préfère épuiser les mêmes. ça m'étonnerait que Jaiteh et Cornelie soit encore dans l'effectif la saison prochaine sauf a ce que Obradovic n'y soit plus. Okobo a des qualités mais il ralentit trop le jeu dans les phases statiques par ses dribles, il n'a pas la vision d'un meneur et cherche quasi systématiquement l'ouverture pour driver au cercle.
Répondre
(0) J'aime
jamesnaysmith
Vous avez mal interprété mon commentaire. Hier ils ont 15 et 10 minutes de temps de jeu, mais qu'en font-ils ? Absolument rien ! Ils manquent d'agressivité, Cornelie refuse les positions ouvertes à trois points... Ils sont venus en touriste, donc effectivement, j'ose espérer qu'ils ne seront plus à Monaco la saison prochaine... Même sir Jaiteh a "un peu" mis le nez à la fenêtre en EL...
(1) J'aime
samuel92
C'est tout le problème d'un coach comme Obradovic, il surfe sur les bons résultats du club mais ne fait progresser aucun joueur et surtout ne sait pas comment leur donner confiance. A la simple lecture des résultats, on peut se dire que c'est un bon coach mais en fait pas du tout. Ce n'est pas sans raison que les dirigeants monegasques ont hésité à le reconduire.
(0) J'aime
jamesnaysmith
Pauvre viking, réussir à dire autant de conneries en si peu de mots... Obradovic n'est pas un formateur, il est là pour faire gagner des titres à Monaco, ce qu'il fait., pas pour faire progresser de jeunes joueurs. Monaco c'est f4 d'Euroleague, avec des joueurs difficilement gérables, sous Obradovic, il vous faut quoi de plus ? Restez donc à votre place d'avocat pour le Paris basket, même si vous n'excellez pas, non plus, à cette position.
Répondre
(1) J'aime
jc87
Énorme exploit du SQBB dans une magnifique ambiance. J'ai cru que Monaco arriverait à passer au talent comme ils l'ont souvent fait cette année (trois défaites seulement en championnat) mais les saint quentinois n'ont rien lâché et on totalement mérité cette victoire, bravo à eux !
Répondre
(0) J'aime
lulutoutvert
entièrement OK avec toi, SQBB, c'est un groupe qui est apparemment soudé, qui vit bien ensemble, où tout le monde a confiance en son voisin. Le public qui a toujours été chaud, adhère complètement à cette saine énergie dégagée par les joueurs. et ce cumul de bonnes ondes, ben, sur certains matchs, fait la différence comme hier soir, où le panier décisif est marqué par un joueur du banc qui fait le travail de l'ombre, comme quoi tout le monde est important dans un groupe. Pour les amateurs de basket (et même de sport), on paie des places pour voir ce type de matchs, accrochés, intenses et plein de surprises, qui se jouent sur la dernière possessions
Répondre
(2) J'aime
david_rivers14
Ambiance de dingue!! Des joueurs collectifs avec une superbe défense, la base du basket.. Même si Monaco n'étaient pas au complet, SQBB s'est battu jusqu'au bout.. Bonne chance en Europe pour Monaco qui a reposé James.. dommage ça aurait été cool de le voir..
Répondre
(4) J'aime