Sandrine Gruda : « Quand on sait qu’on peut faire mieux, est-ce qu’on doit se satisfaire de ça ? »

Jamais deux sans trois. Pour la troisième fois en six ans, l’Espagne a remporté l’EuroBasket face à l’Équipe de France. Et plus globalement c’est une 4e défaite en finale pour les Bleues. Au terme d’une finale à sens unique (86-66), Sandrine Gruda (18 points, 6 rebonds et 4 passes en finale) n’a pas caché sa grande déception avec cette énième médaille d’argent. Une répétition d’échecs qui commence à peser sur le moral des troupes, à l’image de l’intérieure française, au micro de Canal+ : 

« Je suis déçue, on l’est toutes. C’est compliqué de terminer encore une fois à la deuxième place. C’est compliqué de répéter les mêmes erreurs, d’être bloqué dans un apprentissage et de ne pas passer un cap. Les Espagnoles étaient plus fortes dans tous les secteurs. Elles avaient mis plus d’intensité, que ce sot en défense, en attaque. C’est l’équipe la plus âgée du tournoi et pourtant elles avaient quatre poumons ce (dimanche) soir car elles étaient transcendées par le moment, et nous, encore une fois, on passe à côté. A un moment donné, faut se mettre à notre place, quand on sait qu’on peut faire mieux, est-ce qu’on doit se satisfaire d’une deuxième place ? »

Tout n’est pas à jeter cependant. La France a montré qu’il faudra compter sur elle à l’avenir avec plusieurs joueuses qui découvraient la compétition internationale de haut niveau pour la première fois de leur carrière (Marine Fauthoux, Iliana Rupert, Ornella Bankole, Sara Chevaugeon). Et qu’elle fera tout pour prochainement transformer l’argent en or.

par

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Sanson

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires