T.J. Parker après la courte défaite de l’ASVEL : « Avec les joueurs qu’il y avait, il n’y a rien à reprocher »

« Défensivement, c’était vraiment bien ». Le technicien de l’ASVEL, malgré la série noire de son club en EuroLeague (7 défaites de rang), est satisfait de l’intensité défensive proposée. Ses joueurs n’ont encaissé que 72 points, ont forcé 16 pertes de balle et ont limité leurs adversaires à 24 sur 54 aux tirs, soit 44%. Le seul point négatif en défense, c’est au rebond, puisque lesBasques ont pris 11 rebonds offensifs, trop pour espérer gagner : « On leur a donné trop de paniers sur des deuxièmes chances, et ça devient trop difficile de gagner », a expliqué T.J. Parker, expliquant que les switches sur pick and roll en sont en partie la cause.

En attaque, T.J. Parker est tout aussi satisfait de son groupe : « On a vraiment bien contrôlé le tempo (…) au niveau des passes décisives et des balles perdues, c’est très bien ce soir ». L’ASVEL a distribué 17 passes décisives en équipe, pour seulement 7 ballons perdus. L’adresse derrière l’arc n’était pas au rendez-vous à l’Astroballe ce jeudi, les Rhodaniens ont réalisé un faible 5 sur 18 à 3-points : « On a des tirs ouverts qu’on ne met pas, c’est ça le basket aussi ». L’aggressivité vers le cercle des Basques a aussi condamné Lyon-Villeurbanne (7 lancers francs, contre 20 pour Baskonia).

La défaite n’est pas alarmante pour T.J. Parker, qui rappelle qu’ « avec les joueurs qu’il y avait ce (jeudi) soir, il n’y a rien à reprocher (au groupe) ». Cinq joueurs de la rotation étaient absents pour la réception de Baskonia : Elie Okobo, encore arrêté au moins jusqu’à la fin de semaine, Charles Kahudi pour deux semaines et Chris Jones, malade ce jeudi, sans oublier Raymar Morgan et Youssoupha Fall. L’ASVEL n’a pas le temps de digérer la défaite : ils jouent à Dijon ce samedi, dans un choc dans les sommets de Betclic ELITE (le dauphin face au quatrième). Leur prochaine rencontre d’EuroLeague les opposera au Real Madrid, le 17 mars.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires