Vichy et Gries-Souffel qualifiés pour les playoffs, Tours retourne en Nationale 1

La 34e et dernière journée de Pro B a permis à Nancy de valider son titre et son retour en Betclic ELITE, cinq ans après (résumé à lire en cliquant-ici). Derrière, Vichy-Clermont et l’Alliance Sport Alsace sont allés chercher les deux dernières places qualificatives pour les playoffs. Enfin, le promu tourangeau retourne en Nationale 1 masculine, un an après son accession à ce niveau.

 

 

Partie remise pour l’ASA

En terre Alsacienne, l’ASA a longtemps cru pouvoir remporter la victoire face à Saint-Chamond. Pourtant ce sont bien les Couramiauds qui repartent avec (97-92). Le SCBVG a réussi à mieux terminer la rencontre, avec l’expérience. Mais ce n’est que partie remise pour l’Alliance puisque les deux formations vont se retrouver pour le premier tour des Play-Offs. Toujours sans Marquis Wright, l’ASA s’est reposée sur ses jeunes pour contrecarrer les plans d’Alain Thinet. Karlton Dimanche termine à 20 points tandis que Sofiane Briki le devance de trois petites unités. Mathie Guichard termine meilleur joueur de la rencontre malgré ses 5 fautes (11 points, 10 passes décisives, 4 rebonds pour 21 d’évaluation). Six joueurs ont dépassé les dix points, pour le SCBVG, et c’est Akwasi Yeboah qui termine top scoreur pour les visiteurs (18 points). Cette série sera sûrement l’une des plus intéressantes, tant l’équipe alsacienne de Julien Espinosa a les capacités de créer un exploit retentissant.

Vichy se rassure avant les Play-Offs

Dans une mauvaise passe et après la gifle reçue à Saint-Chamond lors de la dernière journée, Vichy-Clermont s’est ressaisi en venant à bout de Quimper (84-78). Devant son public, la JAV n’a pas spécialement brillé mais a assuré l’essentiel en engrangeant de la confiance avant de se déplacer à Saint-Quentin pour le début des Play-Offs. Serge Mourtala aura été l’homme fort des Vichyssois : les 14 points, 10 rebonds, 2 passes décisives pour 20 d’évaluation ont été les bienvenus pour décrocher la victoire. Et malgré les bons matchs de Bah, Burnett et Guisse (respectivement 12, 13 et 10 points), c’est davantage le banc des locaux qui a dominé celui de Quimper (33 points contre 20) avec un Samir Gbetkom Bikantchou qui est allé chercher 11 lancers-francs pour 10 marqués. Lien Phillip et ses 21 points ont été biens seuls pour espérer gagner cette rencontre. Pour l’UJAP, la saison galère se termine enfin sur un maintien en Pro B.

Tours gagne mais retrouve la N1

Devant leur public à Monconseuil, Tours s’impose avec les honneurs mais ne peut pas éviter la relégation en NM1. Lors du derby remporté 87-66 face à Blois, les Chevaliers n’avaient pas leur destin en main. La victoire était impérative pour espérer le maintien mais elle s’est révélée infructueuse pour l’assurer. Le TMB a été efficace à 3-points (11/25) et le duo Dylan Affo Mama – James Batemon (41 points à eux deux) s’est révélé être le poison des Blésois. Fabien Ateba (14 points) a lui, contribué en sortie de banc, à la victoire des Tourangeaux pour la dernière en Pro B. Aussitôt monté, aussitôt redescendu donc, pour Tours, qui avait pourtant démarré la saison en trombe et jouait les troubles fêtes dans la course au Play-Offs. Le collectif emmené par Pierre Tavano n’a jamais vraiment pris et la blessure de Marques Townes en fin de saison n’a pas aidé à empêcher la descente en NM1. Blois, qui ne jouait pas grand-chose, a préféré ne pas prendre de risque en blessant des joueurs importants de la rotation de Mickaël Hay, en vue des Play-Offs. Aucun joueur du cinq majeur ne dépasse la barre des dix unités. Blois rencontrera Chalon-sur-Saône en quart de finale des Play-Offs de Pro B.

Lille se sauve de justesse

Au détriment de Tours, c’est Lille qui se maintient en Pro B. Avec la victoire de Tours, il fallait impérativement gagner face à Boulazac. Pas facile, au vu de la série noire des Red Giants (8 défaites sur les 9 derniers matches) et de la bonne forme du BBD (5 victoires sur les 5 derniers matches). Pourtant, pour la dernière de son capitaine Jean-Victor Traoré (11 points, 7 rebonds, 13 d’évaluation) dont la famille avait spécialement fait le déplacement depuis le Burkina-Faso, Lille est allé cherché cette victoire au forceps (66-57). Boulazac n’a pas pu faire confiance à ses cadres: Fevrier (7 points à 2/9 aux tirs à -1 d’évaluation) et Nic Moore (3 points et 5 fautes) sont passés à côté de la rencontre. Sur le banc, Olivier Cortale (2 points à 1/11 aux tirs) a imité ses coéquipiers. Seuls Nana Foulland (20 d’évaluation et une grosse performance défensive sur son vis-à-vis Zimmy Nwogbo), Luc Loubaki (7 points, 6 rebonds, 2 passes décisives, 9 d’évaluation) et Paul Billong (7 points, 4 rebonds, 4 passes décisives, 2 contres, 1 interceptions pour 14 d’évaluation) ont surnagé. De l’autre côté, Yunio Barrueta a eu la patte chaude (15 points à 5/8 aux tirs), et Raijon Kelly a suivi le tempo (13 points, 18 d’évaluation). Le public lillois a surtout pu dire merci à Yohan Choupas, auteur de séquences défensives de grande qualité dans le money time (symbolisée par 2 contres ainsi que 2 interceptions), mais aussi d’un and one spectaculaire, qui a permis de sceller le maintien du LMB en Pro B.

 

Saint-Quentin termine par une victoire

Court succès des Saint-Quentinois sur Aix-Maurienne, en Savoie (80-74). Le match a été serré pendant 40 minutes, qui ont finalement tourné en la faveur des Nordistes. Les hommes d’Anthony Montant ont joué avec sérieux et ont résisté à l’incandescent Kadri Moendadze en sortie de banc (18 points, 6 rebonds, 3 interceptions, 18 d’évaluation). Le SQBB avait limité ses cadres à 25 minutes de temps de jeu, afin de les préserver d’éventuelles blessures avant les Play-Offs. Lionel Gaudoux a su tirer son épingle du jeu en inscrivant 12 points et en prenant 6 rebonds, pour 13 d’évaluation. Cela a été un match défensif, qui correspond à Saint-Quentin, tant la débauche d’énergie est une caractéristique de cet effectif. Aix-Maurienne n’avait plus rien à jouer et termine onzième de Pro B, avec 15 victoires pour 19 défaites. Saint-Quentin va affronter les Vichy pour entamer leur campagne de Play-Offs.

Denain s’offre Evreux

Après s’être assuré du maintien en Pro B la semaine dernière contre Lille, les Denaisiens ont fêté cela en s’offrant l’ALM Evreux en Normandie 89-80. Devant la centaine de supporters ayant fait le déplacement, les Denaisiens ont assuré le spectacle. Plus particulièrement la traction arrière Divine Myles- David Afianayi qui a combiné 49 points, soit plus de la moitié des points des Dragons. Outre ces deux énormes performances, aucun des autres Nordistes ne dépassent la barre symbolique des dix unités. Fabien Paschal (17 points) et Djordje Milosevic (24 points) ont tenté de répliquer, mais le trop faible apport du banc (12 points) a eu raison des efforts de l’équipe du coach Asceric. Ils rencontreront Antibes en Play-Offs. Une série qui s’annonce intéressante à suivre, puisqu’après onze victoires de rang, Evreux reste sur deux revers consécutifs et devra vite se ressaisir pour tenir tête à Tim Derksen et consorts.

Antibes écrase Rouen pour sa dernière en Pro B

Avec une rotation largement ouverte et des restrictions de temps de jeu pour les cadres de l’effectif sudiste, Antibes a collé une valise à Rouen (102-77) qui va descendre en Nationale 1. Six joueurs ont dépassé les 10 points pour les Sharks et quatre joueurs (Negrobard, Derksen, Yussuf et Petrov) franchissent la barre des 20 d’évaluation. Une performance pleine d’autorité et satisfaisante pour Dan Goethals. Les Antibois ont tout mieux réalisé que leurs adversaires trop souvent cachés derrière le petit Lucas Bourhis (22 points) et le jeune Brice Dessert (14 points, 13 rebonds). Ludovic Pouillart et les siens s’en vont donc de l’antichambre de l’Elite du basket français par la petite porte tandis qu’Antibes va tenter de créer la surprise en allant donc se frotter à Evreux en quarts de finale des Play-Offs.

Nantes termine avec brio

Longtemps dans la zone de relégation, l’Hermine de Jean-Marc Dupraz termine à la treizième position devant leurs adversaires du jour, le SVBD. Nantes s’est aisément impose sur le score de 85-71. Jérôme Sanchez a une nouvelle fois été précieux, fort de sa prestation à 15 points et 10 rebonds, 4 passes décisives pour 25 d’évaluation. Il a bien été épaulé par Terry Smith (15 points) et Garry Chathuant (17 points). Jonathan Kasibabu s’est illustré en sortie de banc avec 11 points et 8 prises. En face, Saint-Vallier ne s’est pas senti particulièrement inspiré, malgré l’infime chance de se retrouver en N1 à l’issue de cette rencontre. Marcos Suka-Umu et Demond Watt ont cumulé 31 points dans le cinq de départ sans pour autant avoir un impact sur la rencontre. Nantes a été irrésistible en première mi-temps (40-22). L’écart a été suffisant pour pouvoir contrôler la rencontre en deuxième.

Résultats de la J34 de Pro B :

  • Nantes – Saint-Vallier : 85 – 71
  • Antibes – Rouen : 102 – 77
  • Evreux – Denain : 80 – 89
  • Aix-Maurienne – Saint-Quentin : 74 – 80
  • Lille – Boulazac : 66 – 57
  • Tours – Blois : 87 – 66
  • Vichy – Quimper : 84 – 78
  • Gries-Souffel – Saint-Chamond : 92 – 97
  • Nancy – Chalon : 76 – 56

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires