Vincent Poirier : « Je me dis que je n’ai pas perdu une année »

Après une première saison NBA où il a très peu joué au sein d’une équipe performante (finaliste de conférence), les Boston Celtics, Vincent Poirier (2,13 m, 27 ans), actuellement en France, fait le bilan pour Konbibi.

« Un bilan mitigé, à cause d’un temps de jeu assez moyen, voire inexistant. Quand je fais le bilan, je me dis que je n’ai pas perdu une année : j’ai appris, j’ai progressé aussi. On ne va pas dire que c’était un mal pour un bien, car rien ne vaut le temps de jeu, mais c’était une année rookie, ça arrive à beaucoup de gens. Il faut laisser le temps passer, et il va jouer en ma faveur. C’est important de retenir le positif. »

Le pivot international français, devenu papa début septembre (alors qu’il était dans la bulle), parle également de son stress de ne pas pouvoir jouer les Jeux olympiques de Tokyo si la saison NBA venait à se terminer au milieu de l’été comme l’a annoncé le commissaire Adam Silver.

« Je n’ai jamais fait de JO et j’aimerais bien y participer. Je suis assez stressé. Je vais avoir 27 ans, donc pour les prochains Jeux, j’aurai 31 ans. On ne sait pas comment ça va se passer, mais je pense que tout le monde a envie d’y aller. Si les joueurs NBA n’y sont pas, on n’aura pas les JO comme on a l’habitude de les connaître, sans la Team USA au grand complet. »

Le Francilien a encore un an de contrat avec les Boston Celtics.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires