Xavier Pollard première recrue d’Antibes

Crédit photo : FIBA

Finalistes malheureux des playoffs d'accession, les Sharks d'Antibes ont annoncé leur première signature pour la saison 2022-2023, celle de Xavier Pollard, en provenance du championnat hongrois.

Quelques jours après avoir échoué en finales des playoffs d’accession face à l’ADA Blois, il est temps pour Antibes de tourner la page de la saison 2021-2022 et de construire un effectif capable d’envisager une montée en Betclic Elite, trois ans après avoir été relégué. Les Sharks se sont lancés dans leur intersaison avec une première recrue. Après avoir annoncé la signature de Stellan Rajaofera en tant qu’aspirant vendredi dernier, le club azuréen a dévoilé ce lundi sa première arrivée, celle de Xavier Pollard (1,93 m, 30 ans), pour un contrat de deux ans.

Coéquipier de Tim Derksen à Fribourg

Meneur de jeu expérimenté, l’Etasunien va vivre sa première saison en LNB, lui qui a séduit le coach Daniel Goethals lors de ses saisons en Suisse, chez les Lugano Tigers (2018-2019) et Fribourg Olympic (2019-2020). Depuis, l’ancien pensionnaire des universités de Maine et Kent State (NCAA) a évolué au Telekom Baskets Bonn (2020-2021) en Allemagne et au Duna Aszfalt Kecskemét (2021-2022) en Hongrie. Là-bas, il tournait à 19,5 points à 46% de réussite aux tirs, 5,4 rebonds, 4,4 passes décisives et 1,4 interception en 35 minutes. L’année prochaine, il retrouvera Tim Derksen, avec qui il avait dominé le championnat suisse sous les couleurs de Fribourg avec un bilan de 19 victoires et 1 défaite. Convoité par de nombreux clubs en France grâce à ses récentes performances, Xavier Pollard a donc choisi Antibes. Un choix qui ravit son futur coach, Daniels Goethals.

Xavier a été très dominant partout où il est passé. Même en D1 Allemande l’an passé il a montré des choses très intéressantes malgré un temps de jeu réduit. Cette saison il a vraiment réalisé d’énormes cartons en Hongrie, et a été très fort durant les playoffs. C’est un « floor leader », qui peut prendre un match à son compte. Il est capable de scorer proche ou loin du cercle, mais également de donner beaucoup de passes. Il a un physique taillé pour la France, et a d’ailleurs été contacté par des clubs de Betclic Elite il y a un an. Cela fait plusieurs mois que je voulais qu’il nous rejoigne, et c’est désormais chose faite. Sincèrement, je pense que l’on fait vraiment une bonne pioche avec lui.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Lucas Riou

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires