+22 : Retour réussi pour Elie Okobo et Monaco à Pau

Crédit photo : Sébastien Grasset

Betclic ELITE - Ce dimanche, l'AS Monaco n'a fait qu'une bouchée de l'Élan béarnais (72-94) à Pau ce dimanche. Privée de Vitalis Chikoko, l'équipe d'Eric Bartecheky n'a rien pu faire face à Elie Okobo et ses partenaires.

Revigoré par son succès à Beaublanc dans le clasico face au Limoges CSP, l’Élan Béarnais espérait réaliser un exploit face au leader de Betclic ELITE pour poursuivre son opération maintien. Ce dimanche, les hommes d’Eric Bartecheky n’ont toutefois pas tenu bien longtemps face à l’ogre monégasque (72-94) dans un Palais des Sports de Pau bien garni.

12 balles perdues pour Pau et Monaco se détache sans s’affoler

Si à quelques minutes du coup d’envoi, la rencontre n’était pas sûre d’être jouée, la faute à une panne au niveau de l’horloge des 24 secondes, ce duel entre l’Élan Béarnais et l’AS Monaco aura bien eu lieu comme prévu. Privé de son pivot Vitalis Chikoko, blessé à l’aine, l’Élan Béarnais a démarré la rencontre pied au plancher. Déterminés et agressifs en défense, à l’image d’un Enzo Shahrvin omniprésent, les Palois ont infligé un 7-0 en deux minutes aux Monégasques, provoquant la colère de Sasa Obradovic. Bousculée dans ce début de match, la Roca Team a vite réagi. Après un 11-2 initial en faveur des locaux, les Monégasques, sans s’affoler outre mesure, sont revenus dans la partie. En tête de 3 points après dix minutes plus que sérieuses (20-17), les coéquipiers de Giovan Oniangue (13 points et 2 passes décisives) ont vu la Roca Team accélérer dans le deuxième quart-temps. Dans le sillage d’un bon Yakuba Ouattara (19 points, 4 rebonds et 2 passes décisives), les joueurs de Sasa Obradovic ont profité des nombreux ballons perdus côté palois (12) pour creuser l’écart juste avant la pause. Dans le coup pendant 15 minutes, Pau a subi un éclat et s’est retrouvé à dix longueurs de Monaco à la mi-temps (36-46).

La Roca Team et Elie Okobo en mode rouleau compresseur

Menés de dix points à la pause, les Béarnais se sont écroulés au retour des vestiaires. En mode rouleau compresseur, Elie Okobo (18 points, 3 rebonds, 3 interceptions et 9 passes décisives pour 22 d’évaluation en 29 minutes) et ses coéquipiers ont déroulé leur basket ce dimanche. Malgré les sifflets du public palois, l’arrière bordelais s’est régalé au Palais des sports de Pau. Diminués à l’intérieur, les hommes d’Eric Bartecheky ont fini à -22. Un résultat logique pour le leader du championnat qui s’imposer sans forcer sur le parquet de l’avant-dernier de Betclic ELITE. L’EBPLO devra réagir en déplacement dès le week-end prochain face au BCM Gravelines-Dunkerque.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques du match

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Dimitri VOITURIN

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires