A Ostende, Strasbourg veut continuer à rattraper son retour en BCL

Après avoir gagné à Ankara, l’un des leaders du groupe A, Strasbourg a conclu la phase aller du premier tour avec 3 victoires et 4 défaites. Le soucis c’est que la SIG a joué 4 fois sur 7 à domicile. Le bilan comptable n’est pas bon mais il pourrait se rééquilibrer dès ce mercredi. A condition de gagner à Ostende, qui possède le même bilan que la formation alsacienne.

« Il y a trois équipes qui ont déjà un pied en 8e de finale, Sassari, Ankara et Manresa, comptabilise l’entraîneur Vincent Collet sur sigstrasbourg.fr. On peut penser que dans ce groupe la qualif se jouera à huit victoires. Mais peut-être huit et le goal average à plusieurs. Ce match face à Ostende, au même titre que celui qu’on disputera à Lietkabelis et Holon, sont pour moi les plus importants. Il faudra gagner chez nous aussi ! […] Le fait d’avoir remis le nez à la fenêtre en gagnant à Ankara fait que l’on doit confirmer en essayant d’aller gagner à Ostende. Ce ne sera pas facile car ils sont dans la même situation. Ils vont avoir très envie de gagner… en espérant que (Quentin) Serron ne leur refasse pas le coup de l’année dernière. »

A l’aller au Rhénus, la SIG s’était imposée de 13 points. Refaire le coup ne sera pas évident.

« Ils ferment énormément la raquette. Ce n’est pas facile de s’approcher du panier face à eux. Tu peux passer ta soirée à faire du concours de tir mais ce n’est pas ce qu’il faut qu’on fasse. On est une équipe qui marque pas mal de paniers à l’intérieur donc il faudra faire preuve de patience pour y parvenir et avoir de l’alternance. La patience est obligatoire, un peu comme à Ankara. »

Entre-deux à 20 heures.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires