Alexandre Ménard (Rouen) : « On a su imposer notre façon de défendre »

 

Le coach rouennais attendait une réaction de son équipe face à Nancy hier soir, une semaine après un revers frustrant au buzzer contre Nantes. Même diminué, le RMB a retrouvé son visage conquérant en imposant une défense de fer au Sluc afin de faire la différence dans le quatrième quart-temps.

D’autres individualités ont aussi pu se montrer comme Benoît Injai, auteur de 11 points dans le seul deuxième quart-temps, ou Earvine Bassomba, pour épauler Jessie Begarin et son double-double à 22 points, 12 rebonds, le tout pour la plus grande satisfaction de l’entraîneur.

« La victoire est multifactorielle ce soir. Il ne faut pas oublier que Nancy était un peu diminué, notamment avec les blessures d’Houmounou, de Cox et Goudou-Sinha. Solo Diabaté a dû jouer quasiment 40 minutes. Ce n’était peut-être pas facile pour eux. Peut-être que les Lorrains ont manqué d’énergie sur la fin. Mais nous aussi nous étions pénalisés puisqu’il nous manquait trois pros, nous avons évolué à sept, avec des joueurs qui ont mis le nez à la fenêtre comme Benoît (Injai) et Earvine (Bassoumba), a rappelé Alexandre Ménard. On ne les mets pas souvent en avant, mais ils montrent que le travail paie toujours. Je suis content pour eux parce qu’ils le méritent. On a aussi su imposer notre façon de défendre, on avait travaillé toute la semaine sur des choses très précises qui ont parfois très bien fonctionné, d’autres fois moins bien. Je pense à l’énergie, à l’envie, à cette volonté de rebondir vite après la défaite à Nantes. »

Les réactions d’Earvine Bassoumba, Philippe Braud et Christian Monschau à retrouver sur le site officiel du RMB.

par

Qui a écrit ce papier ?

GabrielPJ

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires