Avec une Iliana Rupert de gala, Bourges décroche un sixième titre européen en surclassant Venise

Après avoir sorti le Galatasaray Istanbul en demi-finales mardi (69-67), Bourges était opposé à Venise ce jeudi 7 avril 2022. Poussées par leur public du Prado, les Berruyères sont parvenues à décrocher un sixième titre européen, depuis leur dernier titre de C2 acquis en 2016. Pourtant accroché à la pause, Bourges a accéléré au retour des vestiaires pour s’imposer largement face à une formation italienne en manque de solution (74-38).

Iliana Rupert guide Bourges vers un sixième sacre européen

Appliquées et agressives défensivement, les Berruyères posaient beaucoup de problèmes aux Italiennes dans ce début de match. Dominatrices au rebond et très efficaces dans la peinture, les joueuses d’Olivier Lafargue s’appuyaient sur un très bon duo Sarah Michel (7 points, 8 rebonds et 7 passes décisives pour 17 d’évaluation) – Iliana Rupert (25 points et 8 rebonds pour 30 d’évaluation en 35 minutes) pour prendre les commandes. Après avoir compté 11 points de retard, Yvonne Anderson (12 points et 3 rebonds pour 8 d’évaluation) sonnait la révolte et permettait à son équipe de rester au contact dans cette première mi-temps. Une première période marquée par la sortie sur blessure d’Alix Duchet après un gros contact avec l’internationale serbe. Malgré tout, les Berruyères ne se laissaient pas déstabiliser et remettaient un coup d’accélérateur juste avant la pause. À la mi-temps, le Tango Bourges Basket menait la danse (38-29, 20′).

Bourges fait sauter le verrou italien

Pourtant décisive lors de la demi-finale face au grand favori Mersin, Yvonne Anderson ne trouvait plus la mire en attaque. Frustée, l’internationale serbe sortait totalement de son match et était même sanctionnée d’une faute antisportive sur Kristen Mann (10 points, 4 rebonds et 4 passes décisives pour 11 d’évaluation). Porté par le Prado, Bourges prenait clairement ses distances dans ce troisième quart-temps. Grâce à une défense de fer et un tandem Michel-Rupert toujours aussi percutant, les joueuses d’Olivier Lafargue comptaient 17 longueurs d’avance à dix minutes de la fin (51-34, 30′). Le dernier quart-temps tournait à la correction pour les Italiennes (23 à 4 en dix minutes), incapables de stopper les attaques adverses. Bourges s’imposait largement et s’offrait un sixième titre européen. Historique !

avec-une-iliana-rupert-de-gala--bourges-decroche-un-sixieme-titre-europeen-en-surclassant-venise1649368086.jpeg
Une photo pour l’éternité…
(photo : Olivier Martin)

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

par

Qui a écrit ce papier ?

Théo Quintard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires