Bali Coulibaly file à Poitiers, Jonathan Jeanne aussi ?

Crédit photo : Gérard Héloïse

Désireux de retrouver la Pro B, le Poitiers Basket 86 se constitue une belle raquette pour la prochaine saison de NM1 : Bali Coulibaly a signé, Jonathan Jeanne devrait suivre.

Quart de finaliste malheureux de Nationale 1, resté aux portes de la Pro B malgré une formidable série de 14 victoires d’affilée au cœur de la saison, Poitiers est en train de monter une équipe ambitieuse pour la rentrée. Après la signature de Morgan Durand, essentiel dans l’excellent parcours de Mulhouse, le PB86 s’est attelé une raquette haut de gamme. Ainsi, Bali Coulibaly (2,00 m, 27 ans la saison prochaine) s’est déjà engagé avec l’équipe d’Andy Thornton-Jones et devrait être prochainement rejoint, selon nos informations, par Jonathan Jeanne (2,18 m, 25 ans la semaine prochaine).

Au fil des années, Bali Coulibaly s’est imposé comme une référence de la Nationale 1, où son rapport vitesse / puissance a souvent porté ses fruits. Toutefois, le vice-champion d’Afrique voudra se relancer après une saison légèrement en deçà de ses standards. Brillant avec Lorient en 2020/21 (13,1 points à 63%, 6,2 rebonds et 1,3 passe décisive pour 14,1 d’évaluation en 25 minutes), il a un peu baissé de ton, même s’il restait très rentable (10,8 points à 60%, 5,4 rebonds et 1,4 passe décisive pour 12 d’évaluation en 22 minutes).

Jonathan Jeanne, acte 2

Véritable point de fixation dans la raquette, petit pivot cubique, l’international ivoirien devrait être parfaitement complémentaire de Jonathan Jeanne, au profil complètement différent. Le géant guadeloupéen possède une coordination et une mobilité rares pour sa taille. Au point d’avoir pu sérieusement croire en ses chances de NBA… Ancien prospect stoppé dans son élan par le diagnostic du syndrome de Marfan en 2017, alors qu’il était annoncé au premier tour de la Draft, Jonathan Jeanne avait d’abord été contraint de mettre un terme prématuré à sa carrière, sombrant dans la dépression avant de saisir la main tendue par Giovan Oniangué. L’ailier béarnais l’initie à la religion et l’ex-manceau trouve un nouveau moteur avec la foi, renouant avec le fil de son parcours en deuxième division espagnole, au Danemark puis à Dubaï.

Désireux de revenir en France, Jeanne a obtenu le feu vert médical l’année dernière et a pu prouver sa valeur avec l’UTLB, tournant à 9,7 points à 62% et 4 rebonds de moyenne en seulement 16 minutes par match. Très au-dessus du championnat en terme de talent pur (23 points à 8/9, 7 rebonds et 5 passes décisives le 5 avril contre Besançon), il va désormais évoluer dans un environnement avec plus de pression qu’à Tarbes-Lourdes. Si le joueur était en négociations avancées avec Tours, c’est finalement le PB86 qui tentera de retrouver la LNB à ses côtés.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires