Basket Landes toujours fanny : « On est à 0-4, ça m’inquiète »

Crédit photo : Basket Landes

Basket Landes ne s’en sort toujours pas et concède une neuvième défaite d’affilée face à Roche Vendée (75-76). Les landaises sont actuellement dernières de LFB et vont devoir se remettre dans le droit chemin après la trêve en compagnie de leur nouvelle recrue Laura Gil.

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Encore une sale soirée pour Basket Landes en LFB. Les landaises ont enregistré une neuvième défaite consécutive toute compétition confondue face à Roche Vendée (75-76).

Si la première période de la rencontre a tourné en faveur des Vendéennes (31-43, 20’), les Landaises se sont bien repris après la pause. Portées par Marine Fauthoux (16 points et 7 rebonds), les joueuses de Julie Barennes ont repris les commandes de la rencontres à l’entame du dernier quart (59-55, 30’). Avant de devoir mettre un terme à sa saison, Evelyn Akhator (12 points, 6 rebonds) a permis à Basket Landes de croire en ses chances de décrocher son premier succès de la saison. Malheureusement, Ana Suarez (24 points, 5 rebonds) qui faisait son retour à la compétition a anéanti les espoirs des Landaises par une véritable démonstration dans le money-time qui a permis au RVBC de s’imposer de justesse (75-76).

Céline Dumerc : « On ne sait même pas ce que c’est de gagner »

Céline Dumerc
Basket Landes et Céline Dumerc ont enregistré leur neuvième défaite consécutive toute compétition confondue. (Photo : Basket Landes)

Une situation qui devient inquiétante pour le club landais qui s’enlise dangereusement dans les bas fonds de la LFB d’autant que ce samedi soir, Basket Landes a échoué à un petit point et n’a jamais été aussi proche de l’emporter cette saison. « C’est vraiment cruel de perdre d’un point, c’est pire ! », a déclaré Céline Dumerc à Sud-Ouest après la rencontre. « On fait le yo-yo et on ne peut pas se permettre ça. On n’est pas assez bien mentalement pour courir après le score. La peur de gagner ? On ne sait même pas ce que c’est de gagner… » De la frustration donc mais aussi beaucoup de lacunes et d’imperfections pour la coach Julie Barennes. « Il y a beaucoup de frustration car on pouvait le faire. On laisse des choses qu’on ne doit pas laisser et on fait trop d’erreurs défensives en première mi-temps et en fin de match. On sait que Suarez va prendre le ballon et on la laisse faire. On est à 0-4, évidemment que ça m’inquiète. On n’est pas fortes dans les têtes. »

Laura Gil en remplacement de Evelyn Akhator

Laura Gil
L’Espagnole Laura Gil est la nouvelle recrue de Basket Landes et remplace Evelyn Akhator qui a mis fin à sa saison. (Photo : FIBA)

Pour pallier l’absence de Evelyn Akhator jusqu’à la fin de la saison et celle de Clarince Djaldi-Tabdi, le staff landais a jeté son dévolu sur l’Espagnole Laura Gil (1,92 m, 30 ans) qui revient sur les parquets après dix mois sans jouer en raison d’une rupture du talon d’Achille. Joueuse de Valence depuis deux saisons (2020-2022), elle a joué exclusivement en Espagne au sein des clubs de Salamanque (2010-2011 puis 2016-2020), Hondarribia (2011-2012), Burgos (2012-2013), Rivas Ecopolis (2013-2014) et Cadi La Seu (2014-2016). La saison dernière elle a compilé 8 points, 5,5 rebonds et 1,8 passe décisive pour 10 d’évaluation en championnat et à 8,6 points et 4,8 rebonds pour 10,6 d’évaluation en EuroCup mais elle s’est aussi illustré par le passé en EuroLeague.

L’intérieure native de Murcie rejoindra l’équipe de Basket Landes pendant la trêve pour prendre ses marques et être opérationnelle dès la reprise en décembre du côté d’Angers, où le club landaise espère décrocher une victoire.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires