Bourges et l’ASVEL ne seront pas sanctionnés

Le Bureau Fédéral de la Fédération française de basketball (FFBB) s’est réuni ce lundi et a abordé les éventuelles sanctions envers les clubs de Bourges et de l’ASVEL Féminin qui ont décidé de ne pas jouer la finale de la Coupe de France féminine vendredi à Bercy. Il « a été décidé, à l’unanimité de » :

  • Ne pas sanctionner les clubs pourtant passibles d’une pénalité financière conforme au règlement.
  • Mettre à l’honneur l’association Ruban Rose (lutte contre le cancer du sein) pour sa campagne Octobre Rose, en lui remettant la prime exceptionnelle de 20 000 euros prévue pour le vainqueur de la finale.

Dans son communiqué, la FFBB a aussi voulu rappeler ce qu’elle avait mis en place autour de l’évènement :

  • 50 personnels de l’APHP (personnel soignant) étaient invités à la finale afin d’y recevoir un don, lié à la vente des masques de protection siglés FFBB-50 personnes de l’association « Halte Aide aux Femmes Battues » (femmes, enfants et bénévoles de l’association) étaient invitées pour se changer les idées, voir un match de gala et rencontrer les joueuses stars de la LFB à travers l’engagement sociétal sur lequel nous avons souhaité positionner la Ligue Féminine.
  • 40 jeunes basketteuses (U9 et U11) et animateurs de la Ligue Ile de France devaient faire un entraînement animé par les capitaines de LFB avant d’assister à la finale.
  • 5 femmes exceptionnelles devaient être honorées et recevoir le Ballon de Cristal de la Fédération. Des joueuses toutes jeunes retraitées de la LFB : Camille Aubert, Géraldine Robert (venue spécialement du Gabon), Laetitia Kamba, Fatimatou Sacko et Paoline Salagnac.
  • Aby Gaye devait présenter son Association « TerangAby »

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires