Bourges n’a plus le choix

Face au finaliste 2018, les joueuses d’Olivier Lafargue ont statistiquement maîtrisé leur sujet. Elles ont pris plus de tirs avec un total de 71 tentives contre 57 pour les Hongroises, ont eu une meilleure réussite dans la raquette avec 24 tirs marqués sur 53 (45,3%) contre 17 sur 40 (42,5%). Bourges termine aussi nettement devant en matière de rebonds avec un total de 43 prises (dont 18 offensives) contre 32 pour Sopron. En conférence de presse et malgré la défaite Olivier Lafargue ne tarrisait pas d’éloges sur ses filles disant qu’ « elles ont été géniales ». Alors que leur a-t-il manqué ? A vrai dire pas grand-chose tant ces deux équipes paraissent de niveau égal. Une situation qui donne l’avantage aux Hongroises puisque celles-ci auront l’avantage du terrain en cas de belle mercredi prochain. On peut cependant regretter le peu de réussite des coéquipières d’Elodie Godin à longue distance : elles ont fini à 2/18 dans cet exercice contre 5/17 pour les Hongroises dont 4/7 pour la seule Yvonne Turner (22 points) qui, avec Candice Dupree (16 points), a été un véritable poison pour la défense Tango. Queralt Casas, transfuge de Charlevielle-Mézières, constitue aussi un véritable renfort (10 points, 6 rebonds et 3 passes décisives) pour Roberto Íñiguez.

À domicile, Bourges aura ce vendredi soir un combat à remporter et « si jamais le public nous porte comme il l’a déjà fait, ce ne sera pas simple de nous battre au Prado » comme a aimé le rappeler Olivier Lafargue jeudi dans les colonnes du Berry Républicain. Un challenge à quitte ou double.

Les quarts de finale retour de l’EuroLeague :

  • Fenerbahçe (3e du groupe B, 8v-6d) – Prague (2e du groupe A, 10v-4d) (aller Prague 76-54 Fenerbahçe)
  • Riga (4e du groupe B, 8v-6d) – Ekaterinbourg (1er du groupe A, 13v-1d) (aller Ekaterinbourg 78-45 Riga)
  • Polkowice (4e du groupe A, 7v-7d) – Koursk (1er du groupe B, 13v-1d) (aller Koursk 89-53 Polkowice)
  • Bourges (3e du groupe A, 9v-5d) – Sopron (2e du groupe B, 8v-6d) à 20h (aller Sopron 66-65 Bourges)

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires