Brandon Jefferson : « Je pense que Jean-Baptiste Maille et moi sommes très complémentaire »

Juin 2019. Orléans et Rouen s’affrontent en finale des playoffs. A la mène, le MVP de la saison régulière Brandon Jefferson doit faire face au coriace Jean-Baptiste Maille. Quelques semaines plus tard, ces deux-là jouent au niveau au-dessus, en Jeep ELITE, toujours à Orléans pour Jefferson et à Châlons-Reims pour Maille. Après une grosse saison à ce niveau, les voilà réuni à Strasbourg, un club important du championnat de France. Leur union doit permettre à la SIG d’avoir une mène compétitive après des soucis à ce niveau ces deux dernières saisons.

« Avant tout je respecte J.B., annonce Brandon Jefferson sur sigstrasbourg.fr. Je le connais depuis deux ans. On jouait l’un contre l’autre en Pro B et la saison dernière. Je connais sa façon de jouer, sa mentalité et son engagement. Je pense que lui et moi sommes très complémentaire. Ça va être très intéressant. Il est excellent en drive. J.B. est un facilitateur de jeu, moi je suis plus scoreur même si je suis aussi un facilitateur de jeu, mais pas comme lui. Nous pouvons jouer ensemble également. Honnêtement, c’est intéressant car nous pouvons proposer beaucoup de variété tous les deux. En plus je sais que c’est un homme avec une bonne personnalité. »

Concernant la saison à venir, Brandon Jefferson – qui connait l’entraîneur Lassi Tuovi depuis ses débuts professionnels en Finlande – veut ramener Strasbourg en haut de tableau.

« Mon ambition est de jouer les playoffs, gagner une coupe et aller à la Leaders Cup. Être à Disney en février signifie que la saison se passe bien et est un indicateur fort. Ce serai une première étape vers les Playoffs. Ça doit être un bel objectif commun, car personne n’a joué la Leaders Cup dans cette équipe je pense. Je veux tout donner pour faire une bonne saison en BCL. Nous sommes un groupe jeune mais nous avons tous de l’ambition et nous avons faim. Individuellement j’avoue que j’aimerai participer au concours à 3-points du All-Star Game. »

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires