Dans le match 3, Monaco s’incline d’un souffle face à l’Olympiakos

Sans jamais rien lâcher, avec une belle remontée dans le dernier quart-temps, les hommes de Sasa Obradovic se sont inclinés 83-87 face aux Grecs. Le match 4 aura lieu ce vendredi et Monaco n’a plus le droit à l’erreur pour espérer se qualifier pour le Final Four.

Dans un premier quart-temps aux allures de tour de chauffe, Monaco a pris les devants en s’appuyant sur une bonne aggresivité et sur Mike James malgré deux fautes commises en début de rencontre (23-15). Porté par Sasha Vezenkov (17 points et 9 rebonds pour 24 d’évaluation) et Kostas Sloukas, l’Olympiakos a profité du temps faible des Monégasques dans le deuxième quart-temps pour prendre 5 points d’avance (33-38, 18e). Mike James a répondu mais n’a pas pu éviter les errements défensifs des siens sur la ligne à 3-points qui ont permis aux Grecs de pilonner derrière la ligne des 6,75 m et de rentrer aux vestiaires avec un avantage de 4 points (41-45).

De -15 dans le troisième quart-temps à +1 dans le money time

Mené de 15 points dans le troisième acte, Monaco s’est retrouvé étouffé par l’équipe grecque (56-71, 28′). Mais c’est dans le dernier quart que la Roca Team a retrouvé un second souffle et a enflammé la partie grâce à l’adresse de Dwayne Bacon à 3-points (23 points à 9/18 aux tirs dont 5/9 derrièr l’arc) et de Paris Lee (8 points à 2/5 à 3-points). Ce dernier a réussi un tir primé pour prendre les commandes du match à 1’31 » de la fin de la rencontre (80-79).

Si l’Olympiakos n’a pas tremblé sur la ligne des lancers dans le money time, Monaco n’a pas su tuer le match à l’image du lay-up manqué par Léo Westermann en toute fin de match, même si Dwayne Bacon marquait un panier miraculeux pour entretenir l’espoir avant que Kostas Sloukas (21 points à 7/9 aux tirs dont 2/3 à 3-points, 4 rebonds et 2 passes pour 21 d’évaluation en 29 minutes) ne scelle la victoire pour les siens (83-87).

Une fin de match au goût amer pour les Monégasques qui devront remettre le bleu de chauffe ce vendredi à Gaston-Medecin pour tenter d’égaliser dans la serie et s’offrir une belle lors du match 5 dans une bouillonnante salle de la paix et de l’amitié.

Cliquez ici pour accèder aux statistiques de la rencontre

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires