Denain va assurer ses arrières avec Michael Oguine et Dimitri Radnic

Crédit photo : Antoine Bodelet

En Pro B depuis deux saisons, Michael Oguine et Dimitri Radnic vont continuer leur carrière dans ce championnat en prenant la direction de Denain.

François Sence, le nouveau coach de Denain doit tout reconstruire. Et pour se rassurer, il va signer deux joueurs confirmés aux joutes de la Pro B selon nos informations : Michael Oguine (1,88 m, 25 ans) et Dimitri Radnic (1,93 m, 22 ans).

Le premier a décliné l’offre de prolongation de contrat de Saint-Chamond, équipe surprise de la saison passée, en terminant à la 2e place de la saison régulière après avoir passé presque 90% du temps en tête. Déniché par Stéphane Eberlin à Souffelweyersheim à sa sortie de l’Université de Montana, Alain Thinet, l’entraîneur couramiaud, avait décidé de s’offrir les services du virevoltant arrière américano-nigérian l’été dernier. Le coach du SCBVG a dû prendre son mal en patience, son joueur ayant été opéré du genou l’été dernier avant de retrouver les parquets fin novembre. Progressivement monté en régime, Oguine a montré son impact offensif malgré un temps de jeu limité (9,1 points, 2,4 rebonds, 2 passes décisives et 1,6 interception pour 9,2 d’évaluation en 21minutes).

Quant à Dimitri Radnic, il a lui aussi été lancé dans le grand bain professionnel par Neno Asceric voilà deux ans, à la sortie du centre de formation de Dijon. Révélation de l’ALM Évreux lors de sa première année (7,2 points pour 8,9 d’évaluation), le natif d’Autun (Saône-et-Loire) a stagné la saison passée (7,6 points, 1,8 rebond, 2,9 passes décisives pour 8,2 d’évaluation en 27 minutes). Son rôle a aussi un peu changé en cours de route avec l’arrivée fin décembre de Paolo Marinelli. Bon créateur, bon dans le drive aussi, capable de sanctionner de loin (34% de loin), Dimitri Radnic sait diriger le jeu s’il le faut. Nul doute que ses deux années à apprendre au côté de Neno Asceric lui ont fait le plus grand bien.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Sanson

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires