Entre Eric Girard et Zoran Nikolic, le torchon brûle

Crédit photo : Pauline Ledez

Totalement transparant face à Gravelines-Dunkerque, Zoran Nikolic s’est attiré les foudres de son coach Eric Girard.

Gravelines s’est imposé de peu dans le derby du Nord (79-73) face au Portel. Les 41 points cumulés des deux pivots du BCM (Johnson et Olejniczak) ont pesé lourd face à une ESSM privée d’Emmanuel Nzekwesi et avec un Zoran Nikolic fantomatique. Un problème qui chiffonne Eric Girard, qui n’y est pas allé de main morte concernant son pivot après la rencontre dans les colonnes de La voix du Nord.

« Ceux de Gravelines ont mis 40 points, les nôtres zéro, ça s’arrête là, il n’y a pas grand-chose d’autre à dire […] Il (NDLR : Zoran Nikolic) s’est fait écraser des deux côtés, il a mis zéro point. J’ai été gentil avec lui puis dur, mais quand son agent m’appelle pour se plaindre de son temps de jeu, eh bien la réalité, c’est le terrain, pas le blabla, pas le salaire. Ici, c’est Le Portel, un club qui évolue dans un des meilleurs championnats et il ne va pas faire 15 points et 10 rebonds, même si j’en rêve », a lâché Eric Girard.

Si Le Portel reste dans son rythme pour le maintien mais rate une belle occasion de s’offrir un joker, elle pourra compter sur Emmanuel Nzekwesi pour le déplacement à Roanne ce vendredi.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires