Fort séduisante, l’équipe de France cartonne en Lituanie

Crédit photo : FIBA

Très appliquée, l'équipe de France masculine s'est imposée dans les grandes largeurs en Lituanie en match de qualification à la Coupe du Monde 2023. Une victoire qui devrait leur permettre de se qualifier pour cette compétition.

Qualifiée, à juste titre, d’inexpérimentée, l’équipe de France masculine a régalé ce vendredi de part sa sérénité. En match de qualification pour la Coupe du Monde 2023, les Bleus ont fait preuve d’une grande maîtrise pour l’emporter 90 à 65 en Lituanie et ainsi faire un très grand pas vers le Mondial. Pour sa première en équipe nationale A, à 18 ans, Victor Wembanyama été très productif. Il n’a pas été la seule individualité à sortir du lot puisque Sylvain Francisco et Damien Inglis ont également brillé.

Damien Inglis en digne successeur de Boris Diaw

Victor Wembanyama France 2022 FIBA
Victor Wembanyama a cumulé 20 points et 9 rebonds pour sa première en équipe de France A (photo : FIBA).

Hormis un 4 à 0 d’entrée pour les hommes de Kestutis Kemzura, la soirée aura été totalement française à Panevėžys. En s’appuyant sur la vista d’Andrew Albicy et de l’autre decision maker (preneur de décisions) sur le terrain, Damien Inglis, les Bleus ont répondu par un 11 à 0. Grâce à leur intensité défensive, les tricolores n’ont pas encaissé le moindre panier pendant 5 minutes. Il faut dire que les longs segments et la mobilité de Victor Wembanyama étaient déjà entrées dans la tête de la sélection hôte. Grâce à un tir en suspension de Sylvain Francisco (21 points à 8/9 aux tirs dont 5/5 à 3-points en 18 minutes) pour conclure la période, les visiteurs menaient 22 à 14 à l’issue du premier quart-temps.

Rentré dans les rotations, Vincent Collet restait alerte sur le banc, prenant finalement un temps-mort devant le manque d’efficacité offensive des siens et surtout le retour au score des Baltes (24-26, 13′). Mais le retour sur le terrain du duo Inglis – Wembanyama faisait beaucoup de bien. A la pause, les deux joueurs avaient cumulé 23 points et 12 rebonds. Surtout, l’équipe de France comptait 10 points d’avance (33-43).

Sylvain Francisco prend feu

Sylvain Francisco France 2022
Sylvain Francisco a planté 21 points en 18 minutes (photo : FIBA).

Au retour sur le terrain, la réaction lituanienne s’est faite attendre… mais n’est jamais arrivée. Concassée par la défense française, Arnas Velicka & co prenaient l’eau quand Sylvain Francisco enchaînait les paniers longue distance. Intéressant avec Peristeri en Grèce, le Parisien a marqué des points pour la suite de sa carrière internationale. Dans le même temps, Damien Inglis (15 points à 6/10, 8 rebonds et 3 passes décisives pour 20 d’évaluation en 19 minutes) continuait de régaler à l’intérieur et Victor Wembanyama atteignait les 20 points (à 6/13 dont 1/2 à 3-points) et 9 rebonds à l’issue du troisième quart-temps (47-70). C’est la troisième meilleure performance offensive pour un joueur fêtant sa première sélection dans l’histoire de l’équipe de France.

Le sélectionneur pouvait les laisser au repos lors du dernier quart-temps, à trois jours de la réception de la Bosnie-Herzégovine à Pau. Il en profitait pour donner sa chance à tout le monde, permettant à tous les rookies (Yoan Makoundou, Benjamin Sene, Juhann Begarin, Ismaël Kamagate mais aussi Inglis et Wembanyama) de marquer leurs premiers points en équipe de France A.

Auteurs d’une prestation très sérieuse (115 à 61 d’évaluation collective, 21 passes décisives pour 11 balles perdues), les Français, vainqueurs 90 à 65 au final, voudront confirmer dès lundi soir. Et ainsi valider leur billet pour le Japon et les Philippines, où se jouera la Coupe du Monde 2023.

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires