Gerry Blakes file à… Saint-Vallier !

Crédit photo : Paage Création

Trahi par son corps à Limoges, Gerry Blakes va tenter de se relancer en Pro B. L'arrière californien est la dernière recrue de Saint-Vallier.

Après une saison cauchemar à Limoges, marquée par une blessure au genou en présaison – qui fut peut-être la meilleure nouvelle de l’année au CSP puisqu’elle permit de ramener C.J. Massinburg en pigiste médical – puis une fracture de la rotule début janvier lors de son troisième match officiel, Gerry Blakes (1,93 m, 28 ans) va aller se relancer à l’étage inférieur.

L’ancien combo-guard de Strasbourg et Cholet constitue ainsi la dernière pièce de l’intéressant puzzle assemblée par Saint-Vallier en vue de l’exercice 2022/23. Une recrue haut de gamme pour la Pro B, absolument intouchable pour le SVBD sans tous les récents déboires du joueur. Sacré champion de Suède en 2018 lors de sa saison rookie, le Californien avait ensuite pris l’habitude de disputer des Coupe d’Europe : l’EuroCup avec Oldenburg puis la Champions League avec CB, où il avait tourné à 17,3 points de moyenne en 2020/21.

« Nous avons le plaisir d’accueillir Gerry Blakes, poste 2 qui arrive de Limoges », se réjouit l’entraîneur Philippe Namyst. « Gerry est un arrière scoreur qui est passé par les premières divisions italiennes, allemandes et françaises. Joueur très agressif ballon en main, il va nous amener du scoring et de la création. Bienvenue à lui ! »

Avec l’arrivée de Gerry Blakes, le club drômois a clôturé son recrutement et peut lorgner avec gourmandise vers la reprise. Avec un tel effectif, Saint-Vallier a tous les contours du futur outsider de la nouvelle saison de Pro B. Et si le SVBD allait disputer les playoffs pour la première fois de son histoire ?

L’effectif de Saint-Vallier version 2022/23 :

  • Xavi Forcada – Nadyr Labouize
  • Gerry Blakes – Vincent Ateba – Florent Tortosa – Fabien Ateba
  • Charles Nkaloulou – Alexis Thomas – Kentan Facey – Fabien Paschal

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires