Jean-Christophe Prat : « Cette douzième victoire va nous permettre de nous relâcher »

Après avoir pris une rouste chez l’ASVEL (107-82), le Paris Basketball s’est relevé et a retrouvé la victoire mardi soir. Et pas contre n’importe quelle équipe. Les hommes de Jean-Christophe Prat ont battu la JDA Dijon, 87 à 83. Fortement diminués dans les ailes avec les blessures de Juhann Begarin, Axel Toupane et Amara Sy, les Parisiens sont allés chercher leur 12e succès de la saison qui leur permet de faire un grand pas vers le maintien :

« Je suis très fier de mes joueurs, avouait Jean-Christophe Prat à Paris Basketball On Air après la rencontre. Cela fait quatre matchs que l’on joue à sept joueurs. Et à aucun moment, aucune personne qui encadre le groupe professionnel n’a cherché des excuses. On s’est tous accrochés. C’est très compliqué de jouer quatre matchs dans ces conditions. Honnêtement, ce que mes joueurs ont fait ce mardi contre Dijon, c’est incroyable. Des quatre équipes que l’on a joué, Dijon était pourtant l’équipe qui nous correspondait le moins avec beaucoup de puissance à l’intérieur. »

Quitte à être dominés dans les duels, Paris a tenté des paris tactiques, qui ont payé.

« On savait qu’on ne pouvait pas les jouer en homme à homme donc on a tenté un pari en mixant trois défenses (de la zone 3-2, de la box and one sur Holston et du switch). Au final, on a réussi à mettre le doute à Dijon. Je pense que si on avait mis un peu plus de lancer-francs, on aurait certainement gagné plus facilement. Mais je préfère retenir la victoire d’un groupe. Après, peut-être que cette douzième victoire ne suffira pas mais elle va nous permettre de nous relâcher ainsi que de réintégrer plus sereinement nos trois blessés que sont Toupane, Begarin et Sy. Mais ce n’est pas fini. Il nous reste quatre matchs et on les jouera tous pour les gagner. »

Paris a désormais droit à 10 jours sans compétition puisque son prochain match est programmé le 1er mai contre Orléans. De quoi recharger les batteries et réintégrer certains joueurs blessés.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires