Jean-Michel Mipoka : « Le moment ou jamais de casser cette mauvaise spirale »

Avec 4 défaites sur les 5 derniers matchs, le Basket Club Maritime (BCM) Gravelines-Dunkerque ne semble pas lancé pour réussir son objectif : se qualifier en playoffs de Jeep ELITE. A 8 journées de la fin, l’équipe compte 13 victoires et 13 défaites. Pour assurer sa place en séries éliminatoires, il faut atteindre les 19 succès. L’équipe de Julien Mahé va ainsi devoir finir fort, avec 6 victoires en 8 matchs. Cela commence par un déplacement périlleux à Boulazac, qui joue également sa place dans le Top 8 et sort d’une très belle victoire à Nanterre.

« On s’est mis en difficulté, on est au pied du mur, avoue le capitaine Jean-Michel Mipoka dans La Voix du Nord. À nous de réagir. On n’a que des matchs compliqués mais maintenant, il va falloir assumer. Et être très fort, Boulazac est une belle équipe qui joue bien depuis un moment ; nous, c’est l’antithèse… »

Le poste 3/4 annonce que les joueurs ont pu se dire les vérités et que c’était nécessaire pour remettre le bleu de chauffe et aller au combat. Car autrement, les ingrédients n’étaient pas là.

« Il manque de la constance dans tout, la concentration, l’envie, l’agressivité. Il ne faut pas se relâcher. Peut-être qu’on a cru après Limoges qu’on avait trouvé notre rythme de croisière et qu’on allait surfer sur ce match. Mais non, il faut beaucoup plus de matchs, enchaîner, trois, quatre, cinq, six victoires pour se dire qu’on a acquis quelque chose. C’est l’histoire de notre saison, mais c’est le moment ou jamais de casser cette mauvaise spirale. »

Entre-deux à 20 heures ce samedi au Palio.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires