Jérôme Navier : « Le challenge de Poitiers est intéressant car je l’ai déjà réussi à Cholet »

Un nouveau coach pour la nouvelle année. Dernier de Pro B avec 1 victoire en 13 matchs, Poitiers a fait venir Jérôme Navier au poste d’entraîneur afin de prendre la succession de Ruddy Nelhomme, écarté le mois dernier. Après avoir réussi à faire monter Saint-Quentin en Pro B, l’ancien coach de Cholet devait devenir le manager général du SQBB. Mais cela ne s’est pas fait et il est donc revenu sur le marché des coachs, signant donc au PB 86. Il explique son choix dans Centre-Presse.

« Il y a plusieurs raisons. Tout d’abord, j’étais au chômage. On a pu comprendre que j’arrêtais de coacher pour devenir manager général du Saint-Quentin Basketball. Ça devait être le cas mais cela n’a pas pu se faire pour des raisons financières. J’aime être actif et ce petit moment où je me suis éloigné du quotidien de coach m’a permis de me rendre compte de ce que j’ai pu faire auparavant en terme d’expérience. Le challenge de Poitiers est intéressant car je l’ai déjà réussi à Cholet, en tant que coach principal, bien sûr en étant accompagné par un staff, des joueurs et un environnement. Le mot staff résonne énormément pour moi. Il y a ainsi beaucoup de partage d’expériences et d’idées. Poitiers c’est une nouvelle mission. Arriver quand il y a des choses en place et essayer de transformer une équipe qui est un peu moribonde pour diverses raisons afin de lui faire gagner des matchs, cela m’intéresse fortement. »

Evidemment, le nouveau coach ne se veut pas alarmiste.

« A Cholet, on m’avait dit que le changement de coach ne marchait pas statistiquement à ce niveau. Le hasard a bien fait les choses et on a contredit cela. Oui j’y crois car il y a une notion de déclic. Si on l’a, on peut très bien enchaîner deux ou trois victoires de suite qui nous feraient revenir sur les concurrents directs. Ce championnat de Pro B va se jouer au minimum sur une douzaine de victoires, donc le challenge est très relevé. »

Poitiers démarre l’année par un déplacement difficile à Antibes, pour une rencontre qui se jouera le 11 janvier.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires