Jeu, set et match pour Monaco !

Crédit photo : Lilian Bordron

Pour le compte de la 5e journée de Betclic ÉLITE, Paris et Monaco se rencontraient pour en découdre au sein d’un lieu mythique le court Philippe-Chatrier de Roland Garros. Si les Parisiens ont montré une belle attitude et ont opposé une belle résistance, la Roca Team s’est tout de même imposée (91-95) et a pu compter sur son duo composé d’Adrien Moerman (17 points) et Mike James (29 points).

À Roland-Garros devant 10 000 personnes, Paris n’a pas réussi à relever la tête face à Monaco. Pourtant, les Parisiens n’étaient pas loin. À 15 secondes du buzzer, Paris était à une possession de renverser Monaco. Mais voilà, sur une passe téléphonée entre Axel Toupane et Kyle Allman, Élie Okobo a surgi et a mis sur orbite Mike James pour plier boutique.

LIRE AUSSI. Jeremy Evans, futur Parisien ?

Un succès logique pour Monaco tant l’affiche paraissait déséquilibrée et les dynamique tellement opposées (4 victoires de suite pour la Roca Team et 4 défaites consécutives pour Paris). Malgré tout, les Franciliens ont soutenu la comparaison tout au long du match, et ce, même, si Monaco les a bousculés dans le 3e quart-temps. Si la rencontre a eu du mal à démarrer, Paris a su faire la différence dans le premier quart face à une Roca Team en manque d’adresse. Sous l’impulsion de Tyrone Wallace et Juhann Begarin, Paris a réussi à créer un premier écart à l’issue du premier acte (28-18, 10’). Un écart qui n’a pas été du gûut de la Roca Team qui a ensuite passé un 10-0 express à son adversaire du soir pour recoller (28-28, 16’) et prendre les commandes de la rencontre. Sonnés, les Parisiens s’en sont remis à Juhann Begarin, qui par sa vitesse, transperçait l’arrière-garde monégasque et maintenait son équipe au contact à la mi-temps (38-40, 20’).

Paris n’a pas tenu la distance

Mike James
À Roland-Garros, Mike James et l’AS Monaco n’ont pas fait de cadeau au Paris Basketball. (Photo : Lilian Bordron)

Après la pause, Paris n’a pas su mettre les mêmes ingrédients qu’en première mi-temps face à une équipe de Monaco qui n’a pas été en confiance. Pourtant, les hommes de Sasa Obradovic ont réussi leur entame de seconde période et ont réussi à faire l’écart avec leur hôte du jour porté par un très bon Mike James et un précieux Adrien Moerman. +13, Paris était breaké (50-63, 25’).

Au courage et encouragés par leur public, les Parisiens ont su se remobiliser et hausser le ton pour revenir au contact des Monégasques grâce à un trois-points de Tyrone Wallace et aux fulgurances de Juhann Begarin. Paris était alors à -5 à l’entame du money-time et pouvait encore rêver d’exploit face à l’ogre monégasque (68-73, 30’). Si Paris s’est rapproché, Monaco s’est attaché à faire ressortir les points noirs de l’équipe parisienne. A savoir, des carences dans le secteur défensif. Paris a offert trop de tirs ouverts à trois-points aux Monégasques, qui ne se sont pas fait prier pour les réussir, à l’image d’Adrien Moerman ( 17 points à 5/6 à trois-points) qui a artillé pour détacher la Roca Team une nouvelle fois (66-57, 27’ puis 78-86, 34’).

Encore distancé, Paris a encore une fois trouvé les ressources nécessaires pour revenir de la partie. Axel Toupane a pris les choses en main et a ramené le collectif parisien grâce à un panier primé et deux-contres conclus par Toupane lui-même et Juhann Begarin (90-91, 38’). Par la suite, le Paris Basketball a manqué l’occasion de passer devant la Roca Team et Mike James a redonné de l’air à son équipe dans les toutes dernières secondes pour l’emporter.

Cinquième défaite de suite pour Paris

Ce dimanche soir, pour la première de Will Weaver, le Paris Basketball a enregistré une cinquième défaite consécutive en Betclic ÉLITE et se retrouve plus que jamais dans la nasse. Face à Monaco, les Parisiens ont soufflé le chaud et le froid et n’ont pas réussi à déborder la Roca Team malgré une belle copie collective. « Dans les deux équipes, on était un peu dans la précipitation », a analysé Juhann Begarin. « Monaco a mieux su gérer le tempo et l’intensité. On l’a vu sur le dernier tir d’Axel, qui s’est fait contrer, et sur le ballon perdu à la fin. » Ce dimanche soir, la défense parisienne a une nouvelle fois montré qu’elle était le mauvais élève de cette Betclic ÉLITE 2022-2023 en encaissant encore 95 points. « On doit être encore plus agressifs en défense. On a vu qu’on était capable de le faire à Ankara (lors de la victoire 90-75 en EuroCup), il faut de la constance », a souligné Juhann Begarin. Leader invaincu de Betclic Élite, Monaco va retrouver l’EuroLeague ce mardi (20h05) face au Macabbi Tel-Aviv et tentera de continuer son début de saison, sans accroc… Tandis que Paris va devoir se remettre la tête à l’endroit avec la réception de l’Hapoel Tel-Aviv ce mercredi en EuroCup.

À Roland-Garros (Paris),

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires