Jordan Loyd (Monaco) : « Tout le monde s’entend vraiment bien, et ça aide »

Crédit photo : Sébastien Grasset

Jordan Loyd revient sur ses débuts à l'AS Monaco, plus que réussis collectivement. A titre individuel, l'arrière monte en puissance au sein de la Roca Team.

L’AS Monaco réalise un excellent début de saison, aussi bien en Betclic ÉLITE (7 victoires en 7 matches) qu’en EuroLeague (4 victoires en 5 matches). Les choix de l’intersaison se sont pour le moment révélés bons. Parmi les recrues phares, Jordan Loyd (1,93 m, 29 ans) s’est montré maladroit sur ses premières sorties mais a toujours voulu bien faire. Jusqu’au jour où il a commencé à mettre dedans. Il s’est révélé encore plus dangereux, à l’image de son troisième quart-temps chez l’Olympiakos Le Pirée jeudi dernier, ou sa fin de rencontre à Strasbourg.

« C’est un bon début de saison grâce aux coachs, au staff, et aux joueurs, explique-t-il humblement sur le site Internet de son nouveau club. Tout le monde veut aller dans la même direction. On fait le boulot à la fois sur le terrain mais aussi en dehors pour créer cette osmose importante entre nous. Tout le monde s’entend vraiment bien, et ça aide. On a eu un calendrier difficile avec pas mal de déplacements, mais on a su faire preuve de lucidité pour revenir avec de nombreuses victoires. C’est prometteur pour l’avenir, mais la route est encore très longue. »

Jordan Loyd partage la ligne arrière avec Mike James, Elie Okobo et Matthew Strazel, trois autres combo-guards qui aiment avoir le ballon en main mais ont compris qu’il était dans leur intérêt de partager les responsabilités.

« Notre relation est très bonne, et ça se passe bien entre nous quatre. On apprend encore à se connaître sur le terrain, mais c’est facile de jouer avec ce genre de joueurs. Ils distribuent bien le ballon, sont capables de marquer, de défendre, donc ça devient un plaisir de jouer au basket dans ces conditions. Les trois sont en mesure de faire cela, et nous n’avons pas à tout attendre d’un seul gars. Ça me libère aussi, comme tout le monde je pense. J’attends mon moment pour pouvoir scorer ou délivrer des passes décisives en me montrant influent dans le jeu. »

Ce vendredi soir, Jordan Loyd va retrouver l’un de ses anciens clubs, l’Étoile Rouge de Belgrade, pour la sixième journée de l’EuroLeague.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires