Pour Yakuba Ouattara, la défaite du match 2 est « peut être une bonne chose » pour Monaco

Crédit photo : Infinity Nine Media

Après la claque reçue lors du match 2, l'AS Monaco veut réagir à domicile ce lundi soir lors du match 3 de la finale des playoffs de Betclic ELITE.

A Villeurbanne pour le début de la finale la semaine dernière, l’AS Monaco est de retour en principauté ce lundi soir. Après avoir maitrisé le match 1 à l’Astroballe, leur permettant de reprendre l’avantage du terrain (82-74), la Roca Team s’est vue infliger une défaite de 37 points lors du match 2 (54-91). De ce genre de match, il faut savoir tirer des leçons. Et selon Yakuba Ouattara, cette défaite historique pourrait leur permettre de retrouver le droit chemin.

C’est comme si on avait pris un bonne claque, a-t-il commenté ce dimanche devant la presse. Après paradoxalement, ça peut être une bonne chose pour nous. Ça va nous permettre d’avoir une réaction et de leur faire comprendre que ce ne sera pas facile.

A l’image de son expulsion en fin de match pour une double faute techniques, le coach Sasa Obradovic a voulu faire passer un message dans le vestiaire. Un changement d’attitude est nécessaire pour retrouver la victoire. Retourner à la Salle Gaston-Médecin devrait déjà leur faire beaucoup de bien, eux qui joue différemment devant leurs supporters.

On aime jouer ici. Il y a une énergie et une attitude différente. Le plus important sera de rester patient car on arrivera pas à gagner en seulement un quart-temps mais tu peux contrôler le match si tu démarres bien. Ce sera important car l’ASVEL domine souvent, comme on a pu le voir contre Dijon et lors du dernier match. […] Ce n’est pas la première fois que ça nous arrive. On a déjà eu des mauvais matchs en Betclic Elite ou en EuroLeague. Tout peut changer d’un match à l’autre. Tu ne dois pas perdre la confiance à cause d’un seul match. La défaite peux affecter certains gars et les rendre triste, mais il faut leur transmettre cet instinct de tueur pour revenir en confiance au match d’après.

Une confiance que les Villeurbannais ont à l’inverse su retrouver avant de quitter l’Astroballe. Mais comme l’explique David Lighty, il ne faut pas abuser de cette confiance. Dans ce format de finale au meilleur des cinq matches, chaque équipe doit encore s’imposer deux fois. Désormais à l’extérieur, l’ASVEL va devoir mettre en application un plan de jeu efficace pour conserver son titre.

On attend une réaction de Monaco, avoue l’ailier de l’ASVEL. Je pense que ce sera une nouvelle fois un match très différent. Mais pour nous, il faut qu’on garde le cap. Au match 1, je ne sais pas quelle équipe s’est ramenée mais ce n’était pas suffisant et au match 2, tout le monde a fait le travail, a contribué et a suivi le plan de jeu. On doit juste faire la même chose. […] Les trois derniers mois, on a essayé de jouer en équipe. Si on se la joue individuelle face à Monaco, ça va être très dur de gagner. Ils ont trop de bonne individualité et de talent. Nous, on joue notre meilleur basket quand tout le monde est impliqué et aide à gagner. […] On sait que ce n’est qu’une seule victoire et que ce n’est pas fini. Qu’on gagne d’un point ou de quarante ce n’est pas important. Ce qui est le plus dur, c’est de recommencer encore et encore. Et c’est ce pourquoi on s’entraîne.

Rendez-vous donc ce lundi soir à partir de 20 heures 30. Le match sera à suivre en direct sur  beIN Sports.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Lucas Riou

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires