La passe de six pour l’Élan béarnais de Brandon Jefferson

Touché par le décès de son grand-père, Brandon Jefferson a tenu à jouer contre Le Mans ce mercredi soir pour la 25e journée de Betclic ELITE. Le meneur/arrière n’a pas trop été affecté par ses émotions au point de marquer 25 points et donner 9 passes décisives. Surtout, son énième coup de chaud en fin de rencontre a permis à l’Élan béarnais de faire l’écart sur Le Mans Sarthe Basket et de s’imposer 87-77. C’est la sixième victoire consécutive pour l’équipe d’Éric Bartecheky, qui s’est bien remise de son week-end victorieux à Trélazé, pour aller chercher une finale de Coupe de France.

L’Élan béarnais a fait la course en tête face à une équipe diminuée par la blessure de son meneur Kaza Kajami-Keane et celle de son arrière Scott Bamforth, remplacé par Brynton Lemar (15 points à 4/10 aux tirs, 4 rebonds et 6 passes décisives). Mené par Darius Johnson-Odom (6 points à 2/10 aux tirs, 5 rebonds, 5 passes décisives et 4 balles perdues pour 3 d’évaluation en 31 minutes), le MSB a eu du mal à contrôler le ballon (19 balles perdues) et son court passage en tête en début de quatrième quart-temps a été suivi par une belle série des locaux, qui se sont ensuite envolés sous l’impulsion de Brandon Jefferson (25 points à 8/17 aux tirs, 9 passes décisives et 8 fautes provoquées pour 24 d’évaluation en 35 minutes). Sur pick and roll, Justin Bibbins (17 points à 5/11, 3 rebonds et 6 passes décisives pour 16 d’évaluation en 25 minutes) et Hamady N’Diaye (12 points à 6/8, 3 rebonds et 3 contres pour 16 d’évaluation en 28 minutes) se sont régalés, de même que Gregor Hrovat (17 points à 6/12 et 7 rebonds pour 19 d’évaluation en 26 minutes) à l’opposée.

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Grâce à ce 15e succès en 24 matches, l’EBPLO s’installe un peu plus dans le Top 4, devant Dijon et son adversaire du soir (15 victoires et 10 défaites). Une équipe de Dijon chez qui les Béarnais se déplaceront ce samedi après-midi.

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires