Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

La SIG Strasbourg privée de playoffs pour la première fois depuis 2012 : « On n’a pas mérité de les jouer »

Betclic ÉLITE - Battue à Saint-Quentin (66-86), la SIG Strasbourg termine 12e du championnat. C'est la première fois depuis 2012 que le club alsacien ne participera pas aux playoffs.
La SIG Strasbourg privée de playoffs pour la première fois depuis 2012 : « On n’a pas mérité de les jouer »

Avec l’ASVEL, la SIG détenait la plus longue série de participation aux playoffs

Crédit photo : Julie Dumélié

Des playoffs sans Strasbourg, cela renvoie déjà à un autre temps… Quintuple finaliste du championnat de France, tombée avec les honneurs contre l’AS Monaco en quart de finale ces deux dernières années, la SIG avait toujours participé aux phases finales depuis la saison 2012/13, un honneur co-détenu avec l’ASVEL. « La SIG est habituée à jouer les playoffs depuis un moment », expliquait Léo Cavalière la semaine dernière. « Le public est habitué à des finales nationales, à des finales européennes. Aujourd’hui, il y a un certain standing à respecter quand tu veux jouer pour la SIG Strasbourg. »

Mais Villeurbanne est désormais le membre permanent le plus ancien des playoffs, après la 12e place de la SIG, officialisée samedi à Saint-Quentin. Toutefois, ce n’est pas dans l’Aisne que la SIG a laissé filer sa chance : elle a abandonné ses illusions de Top 8 dans son inconstance chronique à l’extérieur ou dans toutes ses défaites évitables au Rhénus (Limoges, Chalon, Le Mans, Blois, etc). Sur un fil tout au long du printemps, avec l’opportunité de rendre l’exercice 2023/24 inoubliable avec une Coupe de France et une qualification pour les playoffs, Strasbourg a finalement clôturé sa saison par la petite porte, sans trophée ni Coupe d’Europe, lesté de son plus mauvais classement depuis 2009/10 (14e).

« On voulait finir sur une bonne note », a expliqué le capitaine Léopold Cavalière, qui disputait certainement son dernier match avec la SIG, sur le site officiel du club. « C’est dur ce soir. Même si nos chances étaient réduites, on voulait finir sur une bonne note. On ne manque pas les Playoffs ce soir. On les a ratés sur des matchs auparavant. Si on n’est pas en Playoffs, c’est qu’on ne l’a pas mérité. Les grandes équipes ne manquent pas les occasions. J’ai des regrets mais pas sur le match de ce soir. Je pense à Blois, Le Mans, Le Portel et les deux matchs contre Chalon-sur-Saône. J’aurais aimé une meilleure fin. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
alaouest- Modifié
Cette équipe ne méritait clairement pas de jouer ni les PO ni l'Europe la saison prochaine. Quelle purge. C'est de loin l'équipe la plus faible de la SIG sur les 20 dernières années. Les supporters de la SIG ont eu beaucoup de mérites d'encourager la bouillie de basket proposé cette année par le coach italien. Mais que c'était moche à regarder, à la limite du supportable. Lors du contrat de 3 ans à Maille, j'avais déjà compris que tout était foutu. Certainement le plus mauvais rapport qualité prix de notre championnat. Maille c'est clairement trompé de sport, il aurait du prendre Hand ou Rugby. Nos arrières américains n'avait clairement pas le niveau de leurs prédécesseurs, nos pivots bien trop faible, un grand avec des mains carrés et un plus doués mais limite nains de jardin. Invernezzi qui est clairement venu prendre sa retraite en Alsace près de son magasin d'art à Strasbourg, Diallo à l'Ego démesuré qui a réussit un bon match sur la saison complète mais qui veut jouer dans une équipe d'Euroligue et Lacombe et Cavalière qui se sont éteints en fin de saison. Un jeune espoir plein de promesses "Pietrus" à qui l'italien n'a pas donné la moindre chance. Bref une belle saison de merde.
Répondre
(4) J'aime
elsinger
Maille masque ses manques de talent et de QI par une propension à être agressif et à chercher la merde...
Répondre
(1) J'aime
matt_le_bucheron
Il ne faut pas oublier que la qualification en PO la saison dernière était déjà miraculeuse. Depuis plusieurs saisons, l'équipe est au complet fin février, et là, on n'a plus aucune continuité dans les effectifs.
Répondre
(3) J'aime
lechat23
Peut être que le speaker de Saint Quentin aurait du annoncé l'évolution du score à Cholet pour motiver les sigmens...
Répondre
(3) J'aime