Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

La vie à 7 joueurs étrangers pour Le Portel

Le Portel doit se passer d'un joueur étranger à chaque rencontre de Betclic ELITE depuis l'arrivée d'Austin Tilghman.
La vie à 7 joueurs étrangers pour Le Portel
Crédit photo : Pauline Ledez

Pour remplacer Benoit Mangin, blessé, l’ESSM Le Portel a fait venir le meneur américain Austin Tilghman. Un choix qui s’est avéré judicieux puisque depuis l’équipe d’Eric Girard a battu l’Élan béarnais et Nanterre, après avoir démarré la saison par six revers de rang. Cependant, avec l’ancien Ebroïcien dans leurs rangs, les Stellistes comptent sept joueurs étrangers (Tilghman, Curry, Abouo, Mikesell, Allen, Nzekwesi et Nikolic). A chaque match, le staff doit donc laisser l’un d’entre eux en tribunes puisque le règlement limite à six le nombre de joueurs non formés localement par rencontre de Betclic ELITE. Interrogé à ce sujet par La Voix du Nord, Eric Girard cite les avantages de ce grand nombre :

 « En 25 ans de coaching, j’ai encore fait les stats récemment, j’ai eu 1,6 blessé par jour en moyenne. Avoir sept étrangers, cela permet d’être plus tranquilles pour bosser, comme on n’a pas de centre de formation où l’on peut piocher des joueurs pour les entraînements. »

Le joueur concerné n’est prévenu qu’à l’issue de l’entraînement du matin du match.

 « Déjà, pour maintenir tout le monde mobilisé. Ensuite, parce qu’il peut y avoir une grippe, une bêtise, et qu’on doive rappeler le mec à qui on a dit qu’il ne joue pas. »

Charles Abouo n’a ainsi pas joué à Pau. Puis c’était au tour de Ryan Mikesell contre Nanterre. Reste à savoir qui ne sera pas en tenue ce vendredi soir contre Nancy.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion