L’ADA Blois fait tomber Rouen à domicile et se qualifie pour la finale Espoirs Pro B

Des quatre équipes engagées sur le Final Four du championnat Espoirs Pro B, l’ADA Blois est peut-être celle qui a dégagé le plus de maîtrise collective. Très jeune (8 joueurs U18) mais généreuse dans l’effort, la formation de Loir-et-Cher a étouffé leur homologue du Rouen Métropole Basket. Autant dire que le duel entre premiers et deuxièmes de la phase régulière face aux Sharks d’Antibes promet. Un jeu davantage porté sur le collectif quand les Azuréens s’appuient d’abord sur de fortes individualités à l’image de Zacharie Perrin et de Shawn Tanner.

« Ces gamins-là le méritent  »

Plus intenses défensivement, les Blésois ont très rapidement mis les Rouennais sous l’éteignoir. Comptant sept points d’avance à la pause (42-37, 20’), les locaux, portés par une marée verte de 300 personnes, ont définitivement plié la rencontre dans le 3e quart-temps (70-47, 30’). De quoi ravir l’entraîneur de l’ADA Blois David Morabito. « Je suis heureux car quoi qu’il adviendra demain, il y aura déjà marqué ADA Blois quelque part et pour un centre de formation d’à peine 4 ans, c’est fantastique. Ces gamins-là le méritent. » Peut-être le plus bel emblème de la formation blésoise, Hugo Bequignon, n’a pas été le joueur le plus en vue mais il a parfaitement su driver. Antoine Martinez (21 points), irrésistible derrière l’arc avec 5 réussites en autant de tentatives, s’est chargé du reste.

« On est passé complètement à côté »

Côté Rouenais, c’était beaucoup moins jovial. À l’image de son capitaine Mathéo Cauwet (0 d’évaluation, -20 de + /-), les Normands sont passés à côté de leur rencontre. Ni même Brice Dessert, élu dans le cinq majeur de la saison, n’a pu inverser la tendance. « On est passé complètement à côté. On manque d’automatismes, certains joueurs s’entraînent avec les pros, on ne s’entraîne jamais ensemble », déplore l’entraîneur du RMB, Clément Veyronnet. C’est évidemment très dur pour nous, ça ne reflète pas notre saison et la valeur de cette équipe. » Petite satisfaction tout de même : être demi-finalistes du championnat avec un recrutement exclusivement local, à l’exception de Brice Dessert, débarqué du Pôle France à l’intersaison pour évoluer avec les professionnels.

Son équipe professionnelle reléguée au premier échelon fédéral, le RMB conservera son agrément de son centre de formation la saison prochaine mais aura une équipe de NM3. Reste maintenant à savoir si Clément Veyronnet, le fils de Michel, continuera à s’investir dans le club alors qu’il avait annoncé vouloir prendre du recul en début de saison.Qui des Sharks d’Antibes ou des Abeilles de Blois soulèveront le trophée et succéderont à Aix-Maurienne, dernier vainqueur en 2003-2004 ? Réponse ce dimanche 8 mai, sous les coups de 16 h 30. Un sésame pour le Trophée du Futur à Limoges, du 20 au 22 mai, est également en jeu.

Cliquez-ici pour les statistiques de la rencontre

À Blois,

par

Qui a écrit ce papier ?

Théo Quintard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires