L’ASVEL à « Barcelone sans pression » selon Antoine Diot

Après avoir battu Milan, l’ASVEL défie le FC Barcelone ce mardi au Palau Blaugrana, à partir de 21 heures. Les Rhodaniens affrontent une équipe construite pour remporter le titre, même si elle n’occupe que la troisième place de la saison régulière (10 victoires et 3 défaites) à l’heure actuelle. Avec Valence, Antoine Diot a souvent affronté la prestigieuse institution catalane. Dans Le Progrès, le meneur de jeu fixe les objectifs de cette semaine en EuroLeague. Car vendredi, l’ASVEL enchaîne avec la réception de l’ALBA Berlin pour la 15e journée.

« Faire 2/2 ! Nous sommes humbles, toujours ambitieux et n’avons rien à perdre. Nous allons à Barcelone sans pression, mais en voulant y jouer les yeux dans les yeux avec cette très grosse équipe. Nous allons faire le maximum pour essayer de gagner avant de recevoir Berlin, qui est une bonne équipe et que je connais bien pour l’avoir rencontrée la saison dernière (en finale de l’EuroCup avec Valence). »

En l’absence de Matthew Strazel, Antoine Diot devrait jouer plus que 2 minutes. Il s’est d’ailleurs relancé dimanche en Jeep ELITE contre Orléans (11 points à 4/7 aux tirs, 2 rebonds et 2 passes décisives pour 11 d’évaluation en 20 minutes). Il s’exprime sur sa période compliquée, qui faisait notamment suite à sa blessure à la cuisse.

« Cette blessure a coupé mon élan alors que j’étais sur une très bonne dynamique. Mais, comme je l’ai, dit c’est le lot de notre équipe. Il y a un mois, c’est Edwin qu’on pourrissait et, toute l’année, nous allons avoir des gars qui seront, à un moment ou à un autre, dans le trou. Nous sommes 14 et, pour l’avoir connu à Valence, il faut savoir qu’il y aura des hauts et des bas et se tenir prêts. Mais oui, cela fait du bien, surtout quand on gagne ! »

Entre-deux à 21 heures ce mardi soir.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires