Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Le Bayern et Sylvain Francisco champions d’Allemagne

BBL - Le Bayern Munich et Sylvain Francisco ont remporté le titre de champion d'Allemagne 2024 en venant à bout de l'ALBA Berlin (3 victoires à 1).
Le Bayern et Sylvain Francisco champions d’Allemagne

Le Bayern Munich a remporté son sixième titre de champion Allemagne

Crédit photo : FC Bayern Basketball

Le FC Bayern Munich a été couronné champion d’Allemagne de basketball masculin 2024 après une victoire contre ALBA Berlin lors du quatrième match de la série finale des playoffs de BBL. Avec un score final de 88 à 82, les Bavarois ont scellé leur succès dans la série au meilleur des cinq manches par 3 victoires à 1, ajoutant ainsi un sixième titre à leur palmarès.

Le match décisif : une démonstration de ténacité

Dès les premières secondes, Johannes Thiemann, revenant dans le cinq de départ d’ALBA après une blessure, a subi un choc brutal avec Devin Booker. Bien qu’il ait rapidement repris le jeu, cet incident a marqué le ton physique du match. Les deux équipes ont montré une grande détermination dès le premier quart-temps, se battant pour chaque possession.

Le premier quart-temps s’est conclu par une avance de 22-21 pour les Bavarois, notamment grâce à deux tirs à 3-points réussis par Leandro Bolmaro. Toutefois, ALBA Berlin n’a pas tardé à réagir. Un début de deuxième quart-temps en fanfare, avec un 7-0, a permis aux Berlinois de prendre les devants et de forcer un premier temps-mort de Pablo Laso, l’entraîneur du Bayern, alors que le score affichait 32-24 en faveur d’ALBA. Malgré cette avancée, Carsen Edwards et Sylvain Francisco (7 points en 7 minutes) ont répondu avec des tirs à 3-points décisifs, gardant Munich dans la course. À la mi-temps, l’ALBA menait de justesse, 46-44.

Le troisième quart-temps : le tournant du match

La défense du Bayern s’est considérablement intensifiée à la reprise, forçant ALBA à deux violations de la limite de possession. Ce renforcement défensif a permis aux Munichois de démarrer avec un 10-2, établissant une avance significative. Carsen Edwards, en feu, a marqué trois tirs à 3-points consécutifs, portant son total personnel à 24 points et creusant l’écart à 13 points pour le Bayern (65-52).

Ce troisième quart-temps a été crucial. Les Bavarois n’ont concédé que six points à ALBA, rendant leur tâche extrêmement difficile. Bien que Berlin ait essayé de revenir dans le jeu lors du dernier quart-temps, réduisant l’écart à seulement 2 points dans les dernières minutes, ils n’ont pas pu renverser la situation.

Le Bayern a su resserrer sa défense

Le duel pour les rebonds offensifs avait été identifié comme un facteur clé par les deux entraîneurs avant le match. Bien que Berlin ait dominé avec 12 rebonds offensifs contre 9 pour Munich, c’est la défense des Bavarois qui a fait la différence. En limitant l’ALBA à seulement 6 points dans le troisième quart-temps, Munich a pris un avantage décisif.

Carsen Edwards élu MVP de la finale

Carsen Edwards a été l’homme du match et de la série finale, terminant avec 29 points, 4 rebonds et 2 passes décisives. Sa performance tout au long de la série, marquant en moyenne 14,7 points par match, lui a valu le titre de MVP des finales. Edwards a montré une régularité impressionnante et a été particulièrement décisif lors des moments critiques des troisième et quatrième matchs.

Les ajustements tactiques

Pablo Laso, l’entraîneur du Bayern, a fait preuve de génie tactique en utilisant une défense « Box-and-One » contre Matt Thomas d’ALBA lors du troisième match. Dans le quatrième match, c’est Leandro Bolmaro qui s’est chargé de la défense sur Thomas en homme-à-homme, limitant le shooteur de Berlin à une faible réussite à 3-points de 14 %.

Un succès historique pour le Bayern

Avec ce titre, le FC Bayern Munich ajoute une sixième couronne nationale à son palmarès, après les victoires de 1954, 1955, 2014, 2018 et 2019. Cette victoire marque également une rédemption après les échecs récents face à ALBA Berlin. L’équipe de Munich a démontré une force collective impressionnante, avec des contributions clés de joueurs comme Andreas Obst et Nick Weiler-Babb.

Pablo Laso a félicité ses joueurs pour leur engagement et leur résilience. « Gagner ce titre montre notre capacité à surmonter les défis. Chaque joueur a joué un rôle crucial dans cette victoire, et je suis fier de ce que nous avons accompli ensemble », a-t-il déclaré. De son côté, Carsen Edwards, le MVP des finales, a exprimé sa joie : « C’est un moment incroyable. Toute l’équipe a travaillé dur pour en arriver là, et c’est un honneur de recevoir ce titre de MVP. »

Pour l’ALBA Berlin, bien que la déception soit grande, l’équipe peut se consoler en sachant qu’elle a livré une série de haut niveau malgré les nombreuses blessures. L’entraîneur Israel Gonzalez a souligné le courage et la détermination de ses joueurs, promettant de revenir encore plus forts la saison prochaine.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion