Le Mans n’est pas fermé à un départ de Brynton Lemar

Crédit photo : Gérard Héloïse

Entré seulement 9 minutes sur les trois derniers matches, Brynton Lemar est toujours Manceau. L'arrière américain va-t-il accepter la situation encore longtemps ?

Dimanche, pour battre l’ADA Blois, Le Mans n’a pas fait entrer en jeu Brynton Lemar (1,91 m, 27 ans). Avec le retour de Terry Tarpey dans les ailes, l’équipe d’Elric Delord affiche complet. Dans cette configuration, le technicien périgourdin a préféré laisser le natif de San Diego sur le banc durant 40 minutes. Déjà la semaine passée dans Le Maine Libre, l’ancien assistant-coach de l’ASVEL s’était expliqué au sujet du rôle actuellement limité de son arrière (0 minute à Nanterre, 9 face à Nancy) :

« On a réajusté des choses tactiquement, il a des questions d’équilibre d’équipe. Brynton est un bon joueur mais quand tu as plusieurs éléments qui ont besoin d’avoir le ballon pour être performant, tu es obligé de choisir au mieux. Il se retrouve plus victime qu’autre chose de la situation. »

Après avoir gagné sans lui, le MSB continue donc de faire confiance aux joueurs performants aussi bien collectivement qu’individuellement. Sans pour autant fermer la porte à un retour dans la rotation pour le natif de San Diego. « Il doit être prêt à entrer et être vite performant, poursuit le coach. Lui a tendance à avoir besoin de temps, de volume de jeu pour l’être et s’il n’est pas bon de suite, il ne reste pas sur le terrain. »

Si cette situation pourrait agacer Brynton Lemar et le pousser vers la sortie, alors que de nombreux clubs sont à la recherche d’un arrière, le MSB préférerait le conserver à l’heure actuelle. « Si ça bouge, ça viendra forcément de lui, pas de nous », assure Elric Delord. « On ne bloquerait pas un joueur qui voudrait partir et on pourrait comprendre que dans sa situation, il ait envie qu’il de s’épanouir ailleurs​. » Avec neuf professionnels sous contrat si Lemar venait à partir, les Sarthois se retrouveraient cependant limités en cas de blessure. Des blessures qui ont déjà largement touché l’effectif sur les deuxièmes partie de saison 2020-2021, 2021-2022 mais aussi sur la première partie de saison. De quoi inciter à la prudence. Brynton Lemar lui même a manqué le début de saison à cause d’une fracture de la main. Depuis son retour, il tourne à 6,7 points à 40,6% de réussite aux tirs (dont 23,1% à 3-points), 1,2 rebond et 1,7 passe décisive pour 5,2 d’évaluation en 16 minutes. Problème : son équipe a perdu 5 fois sur les 6 matches où il est entré en jeu, contre un bilan de 8 victoires et 3 défaites sans lui.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires