Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Le Pôle France s’offre Besançon, Nathan Soliman (14 ans) crève l’écran pour sa première en NM1

NM1 - Victorieux de cinq matchs en 2022/23, le Pôle France s'est offert sa première victoire de la saison ce vendredi en dominant Besançon (80-66). Un match marqué par la première phénoménale du tout jeune Nathan Soliman en Nationale 1 : 15 points et 6 rebonds, à 14 ans et 5 mois.
Le Pôle France s’offre Besançon, Nathan Soliman (14 ans) crève l’écran pour sa première en NM1
Crédit photo : FIBA

Dans quelques années, peut-être se retournera-t-on sur ce vendredi soir d’octobre, comme cette soirée d’automne 2020 où Victor Wembanyama avait ébloui Le Havre pour sa première en NM1 avec le Pôle France et mené l’INSEP vers sa première victoire à l’extérieur en 9 ans. Né en mai 2009, Nathan Soliman (14 ans) a deux ans de moins que Wemby à l’époque et a été lancé pour la première fois dans le grand bain cet après-midi face à Besançon. Pour une prestation incroyable à cet âge-là : 15 points à 5/7, 6 rebonds et 1 interception pour 21 d’évaluation en 25 minutes. Avec, cerise sur le gâteau, la première victoire de l’année des jeunes du Pôle France (80-66), également marquée par les prestations XXL de Nolan Traoré, quasiment proche du quadruple-double (16 points, 8 rebonds, 7 passes décisives et 9 interceptions), et Jonas Boulefaa (19 points à 7/14).

Sur les radars des spécialistes depuis quelques temps, Nathan Soliman a donc confirmé, en l’espace de 25 minutes, les promesses placées en lui. Entré au Centre Fédéral avec deux ans d’avance, alors qu’il n’avait que 13 ans, le fils de l’ex-international Williams Soliman, champion de France en 2007 avec Roanne, a déjà annoncé la couleur dans un reportage de France TV : le Nantais veut « jouer en NBA et devenir le meilleur joueur du monde ». Tout aura peut-être démarré face à Besançon…

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion