Le Portel ouvre son recrutement avec Devin Davis

Avec une ossature déjà joliment fournie avec Benoit Mangin, Mehdy Ngouama, Boris Dallo, Charles-Noé Abouo, Mathieu Wojciechowski et Johan Passave-Ducteil toujours sous contrat, l’ESSM Le Portel n’avait pas à se précipiter pour engager de nouveaux joueurs. Après l’échec des négociations avec Mikyle McIntosh, en raison de ses « prétentions salariales trop élevées » comme l’avait assez peu élégamment annoncé le club, le nouvel entraîneur Serge Crevecoeur a jeté son dévolu sur Devin Davis (1,98 m) au poste 4.

Professionnel depuis 2018, le natif d’Indianapolis vivra sa deuxième expérience européenne sur la Côte d’Opale. Ces deux dernières saisons, il a défendu les couleurs du club grec de Lavrio, démontrant de vrais progrès à cheval sur les deux exercices (7,9 points à 47% et 4,6 rebonds pour 9,2 d’évaluation en 2019/20 puis 10,4 points à 52% et 4,6 rebonds pour 12,4 d’évaluation en 2020/21).

Finaliste surprise face au Panathinaïkos

Surtout, l’ex-étudiant de l’université de Houston (où il a notamment côtoyé Rob Gray) a démontré sa capacité à savoir être un maillon fort d’une équipe qui gagne. Cette année, Lavrio a créé la sensation en ESAKE, honorant sa deuxième place de la saison régulière par une qualification en finale du championnat. Une belle aventure seulement stoppée par le Panathinaïkos Athènes (1-3). À Le Portel, le paysage devrait être différent − avec principalement l’objectif de pérenniser l’ESSM en Betclic ÉLITE − mais ce poste 4/3 rapide et atlétique, fort défenseur, capable de shooter de loin (45,5% à trois points, une pointe à 7/8 en playoffs contre Patras), tentera d’importer sa culture de la gagne dans le Nord. C’est précisément ce que Serge Crevecoeur attendra de lui.

«Je suis très content de la signature de Devin Davis », s’est réjoui le technicien belge. « Il va nous apporter beaucoup d’énergie en défense et beaucoup de dureté. Défensivement ce sera un gros atout pour l’équipe et il possède beaucoup de talent en attaque, aux tirs (46% à 3 points et dans l’attaque du cercle). Il reste sur une excellente saison en Grèce avec notamment une finale des playoffs où il a pu emmagasiner de l’expérience. »

par

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires