Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Le shooteur compulsif Craig Randall aurait décidé de ne plus revenir à Cholet

Betclic ÉLITE - Plus gros shooteur à 3-points de l'histoire du championnat de France, en termes de volume, Craig Randall II s'apprête à quitter Cholet Basket. Le joueur aurait décidé de ne plus revenir dans les Mauges et les deux parties sont en négociations.
Le shooteur compulsif Craig Randall aurait décidé de ne plus revenir à Cholet

L’un des 92 shoots à 3-points de Craig Randall en Betclic ÉLITE

Crédit photo : Philippe Gigon / SIG Strasbourg

Dès son deuxième match de Betclic ÉLITE, il avait donné le tournis aux statisticiens : 19 tirs à 3-points tentés à Blois, le troisième plus haut total de l’histoire du championnat ! Voilà qui était Craig Randall II (1,92 m, 27 ans), un shooteur compulsif comme on n’en avait jamais vu en France. Le Choletais tentait 10,3 tirs longue distance par rencontre, un record depuis la création de la LNB ! Suivent, sur le podium, Marcus Keene (9,2 shoots avec Strasbourg en 2022/23) et Kevin Figaro (8,9 en 1987/88 avec Antibes).

Le plus gros volume de l’histoire du championnat, mais… le 7e pourcentage de son équipe !

Le problème, c’est que le pyromane de l’Ohio faisait preuve d’une efficacité toute relative : 27/93 de loin, soit 29% de réussite. L’homme qui shootait le plus de l’histoire de Betclic ÉLITE, mais même pas dans le Top 5 des pourcentages de son équipe, devancé par T.J. Campbell, Vojtech Hruban, Tidjane Salaün, Enzo Goudou-Sinha, Kim Tillie et Gérald Ayayi. Cherchez l’erreur…

Si le talent phénoménal de Craig Randall a fait gagner plusieurs matchs à Cholet, à commencer par le play-in de Champions League contre Sassari (54 points lors des deux derniers matchs), l’Américain a traversé un mois de février pénible (10,3 points à 22% sur les trois derniers matchs) et cette situation a fini par lasser le vestiaire maugeois, et inversement. Le Courrier de l’Ouest a ainsi annoncé que l’ancien combo-guard d’Adélaïde n’avait aucunement l’intention de revenir à la Meilleraie après la trêve.

« Nous ne sommes plus en phase »

« Nous sommes arrivés à une situation où les objectifs individuels du joueur, les objectifs collectifs du club et de l’équipe, et les modes de fonctionnement ne sont plus en phase », a précisé le directeur sportif Guillaume Costentin à Ouest France. « Il est donc arrivé un moment où nous avons pris une décision. Je travaille sur le dossier, on cherche à trouver une issue, mais il n’est pas réglé encore. Donc, aujourd’hui, Craig Randall est toujours sous contrat avec Cholet Basket. » Une manière policée de confirmer qu’il ne reviendra plus. CB a jusqu’au 29 février pour lui dénicher un remplaçant.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
toto72
Est-ce vraiment une mauvaise nouvelle pour Chalet de perdre un tel mangeur de feuille de match ?
Répondre
(1) J'aime
lulutoutvert
non, vraiment non, car il n'avait pas progressé dans le choix de ses tirs, j'avais vu un match où il avait mixé les tirs et les bonnes passes, et sincèrement je pensais qu'il pouvait vraiment devenir très très intéressant. Match suivant ? Arrosage automatique. Il n'est pas au courant pour la restriction d'eau ou quoi ?
Répondre
(2) J'aime
jc87
C'est sur qu'il arrosait beaucoup trop mais surtout il engueulait ses coéquipiers coupables de ne pas pouvoir capter ses passe merdiques :) Le problème c'est qu'il ne reste que très peu de temps pour qualifier un joueur, avec le risque de devoir prendre le premier venu qui pourrait ne pas faire la maille.
(0) J'aime
elsinger
Quand tu as Kim TILLIE devant toi aux pourcentages de réussite, c'est qu'il y a une couille quelque part...
Répondre
(2) J'aime