Légende parmi les légendes, Pau Gasol tire sa révérence

Triple champion d’Europe, champion du monde 2006, trois fois médaillé aux Jeux olympiques et double champion NBA, sans oublier tous les autres trophées, comme le dernier titre de champion d’Espagne, Pau Gasol a annoncé sa retraite à l’âge de 41 ans, ce mardi lors d’une conférence de presse organisée à Barcelone.

Durant plus de deux décennies, le Catalan a dominé les raquettes du monde entier, avec la sélection espagnole comme en NBA. Joueur extrêmement polyvalent, capable de s’imposer sous les paniers, de courir en transition, de shooter de loin et de passer la balle, il était aussi un leader accompli, respecté de tous, à commencer par l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, son ancien coéquipier Kobe Bryant.

Le meilleur ennemi du basket français

Dans l’histoire de la balle au panier, Pau Gasol est également classé parmi les plus grands. Notamment dans le basket FIBA. Au tournant des années 2010, il était peut-être le meilleur joueur dans le basketball international, et il n’est pas passé loin de faire tomber les Etats-Unis en finale des Jeux olympiques 2008 et 2012. Trop souvent, l’équipe de France a buté sur la « Roja », qui s’appuyait sur son icône espagnole (triple MVP de l’Euro). Le pire souvenir date sans doute de 2015, quand les Bleus rêvaient de remporter l’Euro à domicile. Mais en demi-finales, ils sont tombés sur un colosse qui avait lui prévu de prendre sa revanche sur ses ennemis jurés, un an après avoir été éliminés par ces mêmes Bleus en quarts de finale de son Mondial espagnol.

Mais le talent, l’esprit de compétititon, la force de travail et la passion du jeu de Pau Gasol ne peuvent imposer que le respect. C’est cette passion du jeu qui lui a permis, après presque deux ans d’arrêt et la naissance de sa fille, de se remettre en forme dans le but de boucler la boucle. Après quelques mois de compétition à Barcelone et une cinquième olympiade (record égalé), Pau Gasol a hésité avant de prendre la décision de tourner la page. Et malgré tous les traumatismes laissés par ce passionné de médecine, nous ne pouvons que saluer la carrière de cet immense joueur de basketball.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires