Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Les Metropolitans 92, cette fois c’est la fin

Betclic ÉLITE - Les dirigeants des Metropolitans 92 ont décidé de ne pas réengager leur équipe professionnelle en LNB selon Le Parisien.
Les Metropolitans 92, cette fois c’est la fin

Les dirigeants des Metropolitans 92 ont décidé de mettre fin à l’aventure du club.

Crédit photo : Julie Dumélié

Après des mois de spéculations et de conjectures, les Metropolitans 92 ont finalement pris la décision de mettre fin à leurs activités, selon Le Parisien. Cette décision marque la fin d’une ère pour le club, laissant derrière lui un héritage marqué par des hauts et des bas dans le monde du basket français.

Le Parisien annonce que les dirigeants des Metropolitans 92 ont choisi de ne pas déposer de dossier de réengagement auprès de la DNCCG, l’organisme financier de la Ligue Nationale de Basket (LNB). Cette démarche officielle vient confirmer les craintes qui planaient depuis un certain temps sur l’avenir du club.

L’ultime match des Metropolitans 92 – relégués en Pro B – s’est déroulé samedi dernier contre Nanterre, dans un derby qui a longtemps animé la scène du basket francilien. Cet adieu discret contraste avec l’effervescence qui entourait encore récemment les exploits de jeunes talents tels que Victor Wembanyama, qui avait su captiver l’attention des amateurs de basket en tant que membre des Metropolitans 92. Déjà, après la finale des playoffs de 2023, les Metropolitans 92 avaient frôlé la disparition.

La recherche d’un repreneur n’a pas abouti

La recherche d’un repreneur, qu’il soit investisseur étranger ou local, n’a pas abouti. La mairie de Boulogne-Billancourt, principal acteur de la gestion du club via une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), a finalement décidé de mettre un terme à son soutien financier, mettant ainsi un point final à l’aventure des Metropolitans 92. Cette décision marque la disparition d’un club emblématique du basket français, né de la fusion entre le PSG Racing, champion de France en 1997, et Levallois, vainqueur de la Coupe de France en 2013. Reste à savoir si la section basket du Levallois Sporting Club, qualifiée pour les playoffs de NM2, pourra proposer du basket professionnel masculin à Levallois en 2024-2025, en Nationale 1.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
flavor_flav
et c'est Angers qui est maintenu en pro B? ou c'est un autre scénario?
Répondre
(0) J'aime
pg4445
A priori, c'est le classement au ranking qui fait foi
Répondre
(0) J'aime
bh147
t’es con ou quoi vous etes 18 eme si une equipe ce maintient c’est evreux
Répondre
(0) J'aime
pg4445
De toute façon, au ranking, Evreux est nettement devant Angers.
(0) J'aime
samuel92
A priori, c'est Evreux qui en profiterait puisque le ranking au 15 septembre 2023 les mettait déjà devant Angers. Ci-dessous le ranking pro B publié par la LNB en début de saison 2023-2024. 1. PAU-LACQ-ORTHEZ 29,26 2. ORLÉANS 24,16 3. CHÂLONS-REIMS 21,19 4. FOS-SUR-MER 20,34 5. BOULAZAC 15,94 6. ANTIBES 14,99 7. GRIES-SOUFFEL 13,22 8. ÉVREUX 12,85 9. LILLE 12,49 10.SAINT-CHAMOND 11,96 11.VICHY-CLERMONT 11,93 12.DENAIN 11,16 13.NANTES 10,09 14.AIX-MAURIENNE 10,01 15.LA ROCHELLE 9,36 16.ANGERS 7,41 17.ROUEN 6,14 18.POITIERS 4,9
Répondre
(0) J'aime
bakathomas
Evreux toujours en Pro B, ça leur fera combien de saison d'affilé a ce niveau ? En tout cas c'est beau cette régularité 👍
(0) J'aime
gai27
Eh ben celle-là est bonne. L'ALM qui bat Poitiers, lui-même monté l'an passé à la faveur d'un "dossier" valide pour jouer en pro B. En tant que supporter, ça me gonfle franchement de voir que ces pratiques prennent de plus en plus le pas dans les championnats français... Cf. Le Paris Basketball ou Gravelines qui jouent en Betclic quand le résultat sportif a été celui de l'anticonformité !
(1) J'aime
ricolesbonstuyaux
@gai27 : à part le rachat des droits du HTV, le PBB est monté et s’est maintenu sportivement en Pro A. Et le repêchage de clubs a toujours existé, et pas qu’au basket…
(2) J'aime
djo34
Pas impossible que la LNB en profite pour limiter le nombre de clubs engagés en pro B. Celui-ci devait passer de 18 à 20.
Répondre
(0) J'aime
yesdubasket
Attendez c'est pas fini les boulversements Quid de Limoges qui n'a pas trouvé d'investisseur... quid des clubs dans le rouge depuis 2 ou 3 ans et qui creusent leur tombes . La LNB, la commission financière va devra mettre un peu d'ordre , pour garantir une éthique sportive... Bon on ne touchera pas à l'Asvel !
Répondre
(1) J'aime
samuel92
oui le dernier en date, Lille qui vient d'annoncer être en grosse difficulté financière
Répondre
(0) J'aime
halle_37
Bien d'accord avec toi, faisons le ménage !!
Répondre
(0) J'aime
grotext
L'ASVEL a déjà été pénalisé et a payé des amendes concernant les fameux droits à l'image (pratique pourtant courante ailleurs), ils ne sont pas si intouchables comme tout le monde le fantasme.
Répondre
(1) J'aime
timotisane
Du coup Anger ou Evreux reste en pro b?
Répondre
(0) J'aime
bakathomas- Modifié
Evreux a priori du au classement du Ranking, ce qui fait qu'Evreux vas encore une fois comme depuis 20 ans démarré une nouvelle saison en Pro B, une constance remarquable, ni monter ni descente en 20 ans voir même plus c'est beau 👌.
Répondre
(0) J'aime
gai27
Ça ferait 38 ans si repêchage il y a. Donc quasi le double de ton estimation 😏
(0) J'aime
gai27
Évreux va se sauver du déshonneur si l'on peut dire...
Répondre
(0) J'aime
supporterdusqbb
Ainsi vont les fusions … souvent de très mauvaises idées.
Répondre
(0) J'aime
samuel92
En l'occurrence, ce n'est pas réellement une fusion. C'est la ville de Boulogne Billancourt qui a repris le club de Levallois mais sans avoir de salle. Le club a donc continué à jouer à Levallois en attendant la construction d'une salle qui n'a jamais vu le jour.
Répondre
(1) J'aime
samuel92- Modifié
On peut féliciter Pierre-Christophe Baguet pour le travail accompli depuis plusieurs saisons :-) Un bien bel ouvrage.
Répondre
(2) J'aime
ricolesbonstuyaux
Elle est là, la coquille vide du basket pro français, pas du côté du PBB qui a un projet, une salle, des dirigeants expérimentés. N’est-ce pas jamesnaysmith ?
Répondre
(2) J'aime
sagesse
C'était couru d'avance!!!!! Ils sont repartis au dernier moment avec l'envie de ne pas repartir, presque forcé, car ils ne pouvaient renoncer après la superbe saison qu'ils avaient faite. Sans oublié qu'ils n'ont mis aucun pilote à la barre du navire. Ah si !!!!! le pseudo président incompétent, autant dire personne. Ça aussi c'était prémédité. Honteux!!!! j'ai une pensée à ceux qui ont créer le club, qui ont porté hauts les couleurs. Aux cardiacs Kids !!!
Répondre
(1) J'aime
gai27
Tiens! On est pourtant pas si près de Lourdes...
Répondre
(0) J'aime
gai27
C'est sympa pour Caen, Chartres ou Saint Vallier tout ça ! Ils vont être ravis de continuer les play-offs eux... Et le HTV qui s'est refait une virginité. Magnifique.
Répondre
(0) J'aime