Les trois finalistes pour le titre de MVP en Pro B sont connus

Qui de Thomas Cornely, Stéphane Gombauld et Mathieu Boyer va s’adjuger le titre de MVP de la saison, en Pro B ? Focus sur les finalistes, en route pour succéder à Parker Jackson-Cartwright.

Thomas Cornely, FRA – ADA Blois

Le maître à jouer de l’ADA, cette saison. Le meneur français a réalisé un excellent exercice et a porté son équipe jusqu’au top 4 du championnat. Ses statistiques sont en légère progression par rapport à la saison précédente : 11,4 points à 50,3% à 2-points, 32,2% à 3-points, 4,5 rebonds, 7,1 passes décisives pour 17,2 d’évaluation, la deuxième meilleure du championnat, derrière Gombauld et à égalité avec Boyer. Lorsqu’il performe, c’est toute son équipe qui en profite, à l’image de son match à 14 passes décisives le 18 décembre face à Rouen (victoire 78-72). Il présente de sérieux arguments en sa faveur : c’est un profil de passeur, meneur de jeu et d’hommes, qui porte son équipe sur ses épaules. C’est aussi le meilleur intercepteur du championnat (2,1 par match en moyenne). Malgré toutes ces qualités, qui font de Cornely un vrai candidat au titre de MVP, son apport au scoring pourrait lui porter préjudice.

Mathieu Boyer, FRA – Saint-Chamond BVG

Meilleur joueur de la meilleure équipe du championnat : est-ce que ce ne serait pas ça, le meilleur des arguments ? Mathieu Boyer a crevé l’écran pour sa première saison dans l’antichambre de l’Elite. Lui qui jouait alors en NM1, à Boulogne-sur-Mer n’avait visiblement pas besoin d’un temps d’adaptation : 14,4 points à 67,6% de réussite aux tirs, 6,4 rebonds pour 17,2 d’évaluation de moyenne. Net et précis. Boyer est un scoreur prolifique, qui n’a échoué qu’à cinq reprises à passer la barre des dix points, sur toute la saison. Il faut aussi le dire, il a bien été servi par l’autre Mathieu de l’équipe, Mathieu Guichard (meilleur passeur du championnat avec neuf caviars en moyenne). Son parcours atypique pourrait plaire : peu de personnes peuvent se targuer d’annoncer Saint-Chamond tout en haut du classement avec un Mathieu Boyer à ce niveau là en début de saison. 

Stéphane Gombauld, FRA – SLUC Nancy

Annoncé MVP depuis les premières journées du championnat, le Nancéien Stéphane Gombauld est dans la dernière ligne droite. Meilleur marqueur (18,9 points), meilleur rebondeur (8,7 rebonds), meilleure évaluation (22,7) et deuxième du championnat avec le SLUC : le pivot de 25 ans coche toutes les cases. Il a probablement le plus de chances d’être élu MVP à l’issue de la saison. Cette année, Gombauld a dominé toutes les raquettes par lesquelles il est passé. Il a produit deux énormes mois de décembre et de janvier, avec en point d’orgue ses 28 points et 10 rebonds dans une victoire contre Saint-Chamond, ou ses 25 points et 10 rebonds sur les Sharks d’Antibes. Stéphane Gombauld est peut-être le plus à même de succéder à Parker Jackson-Cartwright.

 

 

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires